Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 SM rgtsISO

Ils parlent du SMA

Mayotte : les évolutions du BSMA par le Général de Revel

my domtomactu19022016

A Mayotte, ils étaient 513 volontaires-stagiaires à apprendre un métier sous les drapeaux en 2015, ils seront 533 dans le cadre de cette montée en puissance. La rigueur militaire rattrape ceux qui ne savaient pas trop à quel destin se vouer :  » Nous allons au delà de notre mission d’accueil de 60% de jeunes sans aucun diplôme et de 30% d’illettrés puisqu’ils étaient 44% l’année dernière à Mayotte, souligne le général de Revel.

Un choix bénéfique que celui du BSMA de Mayotte, puisque son taux d’insertion est le plus élevé des SMA,  » 86%, dont la moitié est inséré dans l’emploi, précise...


En savoir plus sur http://www.domtomactu.com/2016/02/18/les-evolutions-du-bsma-de-mayotte-vues-par-le-general-de-revel/#cCokZZCkWbAgkGOQ.99

SMApartenairesConvaincu de ne pouvoir remplir sa mission sans la reconnaissance de son action de formation et la confiance du monde du travail, le SMA s’est engagé dans une politique de développement des partenariats avec les acteurs de l’orientation, de la formation et de l’emploi (Pôle emploi, missions locales, chambres consulaires, organisations professionnelles, entreprises, en particulierles TPE, PME, PMI qui constituent l’essentiel du tissu économique des Outremer) tant au niveau territorial, qu’au niveau national.

Ainsi, dans chaque unité du SMA, des contacts sont entretenus et des actions sont mises en place en permanence, et constituent l’un des facteurs de réussite de l’insertion des jeunes volontaires. Le développement et l’animation de ce réseau, visant la sécurisation des parcours d’insertion des jeunes, constitue un axe prioritaire de la stratégie globale du SMA.