Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 SM rgtsISO

Ils parlent du SMA

Guadeloupe : témoignage d'un ancien volontaire (décembre 2015)

TV-Gwada1-20151209

Se former au SMA et rebondir en métropole

Guadeloupe 1ère et Alizés TV ont diffusé un portrait de David Gob, ancien volontaire stagiaire Guadeloupéen de la filière menuiserie en 2010. Aujourd'hui, cinq ans plus tard, il s'apprête à ouvrir une créperie à Quimper. A son compte !

Une réussite dont il remercie le Régiment de la Guadeloupe.

 


lemonde 2017novLors de sa journée de visite en Martinique, le premier ministre a salué l’action de jeunes engagés volontaires partis secourir les habitants de Saint-Martin après le passage d’Irma.

Par Cédric Pietralunga, Martinique, envoyé spécial

Le RSMA s’inscrit dans les efforts menés par les départements d’outre-mer pour tenter de retenir leurs jeunes actifs. « Les Antilles françaises sont confrontées à un choc démographique majeur, avec un vieillissement accéléré de leur population », s’inquiète-t-on à Matignon. Chaque année, la Martinique perd 2 000 à 3 000 habitants, sur une population estimée à environ 380 000 personnes. Faute d’emploi, un nombre croissant de jeunes actifs sont obligés de partir en métropole ou de s’exiler à l’étranger.

« Il faut inciter ces jeunes à rester sur place et donc leur fournir des formations qui leur permettent de trouver du travail », explique l’entourage de M. Philippe.

lire l'article du Monde