Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 SM rgtsISO

Ils parlent du SMA

Saint Martin : première présentation au drapeau

stmartin052016En fin de semaine dernière, le RSMA (Régiment du service militaire adapté) de la Guadeloupe a fait le déplacement à Saint-Martin pour la cérémonie de présentation au drapeau pour les nouvelles recrues.

Un événement inédit à Saint-Martin, puisque c’était la première fois que le RSMA venait sur le territoire pour ce genre de cérémonial.

Lire la suite...

Le parcours SMA apporte deux vertus précieuses aux jeunes en manque de repères : le sens de la discipline et l’esprit d’équipe.

 

1. Notre public : les jeunes des Outre-mer en risque de désocialisation

2. L’éducation militaire au service des jeunes en difficulté

3. Un parcours professionnalisant

4. Une formation comportementale : apprendre à vivre ensemble

 

 

1. Notre public : les jeunes des Outre-mer en risque de désocialisation

 

Le SMA s’adresse aux jeunes des DOM-COM âgés de 18 à 26 ans :

  • Décrocheurs scolaires

- 30 % à 40 % de jeunes illettrés

- 60 % sans brevet des collèges

  • Chômeurs longue durée
  • Jeunes en risque de désocialisation : 25 % des stagiaires originaires de ZUS1

Actuellement dans les Outre-mer, le SMA est un des principaux dispositifs en mesure d’offrir aux grands décrocheurs scolaires une prise en charge globale.

 

2. L’éducation militaire au service des jeunes en difficulté

 

Les atouts des militaires pour l'insertion

Composé de militaires détachés de la Défense, le SMA bénéficie des savoir-faire traditionnels des Armées en matière de management :

  • L’encadrement de groupes : intégration et cohésion
  • Le suivi individuel au sein d’une collectivité
  • L’apprentissage de la vie en collectivité
  • La transition entre la cellule familiale et la prise d’indépendance
  • La formation voire l’éducation de jeunes peu diplômés
  • Le sens des valeurs et du bien commun

Une mission à but exclusivement solidaire

  • Le SMA vise uniquement l’accomplissement individuel du jeune, qui passe par une bonne insertion socioprofessionnelle.
  • Le SMA s’impose volontairement des contraintes fortes de recrutement en privilégiant les jeunes sans aucun diplôme et les candidats en situation d’illettrisme.
  • Cette mission sociale est conjointement financée par le ministère des Outre-mer, le ministère de la Défense, l'Union européenne et les collectivités territoriales.

Un dispositif intégré au monde de la formation et de l’entreprise

  • Des cadres civils : enseignants de l’Education nationale et formateurs techniciens experts.
  • Des encadrants militaires investis dans les problématiques de la formation et de l’emploi.
  • Une veille économique et sociale permanente, au service du besoin des entreprises et du développement économique local.

 

3. Un parcours professionnalisant

 

La formation citoyenne et comportementale :

  • L’éducation civique : formation aux devoirs et droits du citoyen : civisme sur la route, tri sélectif, base du droit, etc.
  • L’évaluation comportementale permanente liée au régime d’internat militaire : présentation, tenue, volonté et maîtrise de soi.

La remise à niveau scolaire : jusqu’à 15 % du temps de formation

  • Les savoirs de base et compétences clés en situation professionnelle
  • Des professeurs des écoles détachés de l’Education nationale
  • 83 % de réussite au CFG (Certificat de Formation Générale).

L’aide à l’insertion professionnelle

Le parcours SMA comprend les phases suivantes :

  • Définition du projet professionnel selon les souhaits et les capacités du jeune, mais en relation avec les besoins du marché du travail local
  • Formation professionnelle : certifiante, pré-certifiante ou qualifiante (titres infra V à V : CAP)
  • Apprentissage « terrain » : chantiers-école et périodes d’application en entreprise
  • Ateliers de recherche d’emploi : rédaction de CV, visite de forums des métiers, recherche d’emploi par internet, préparation aux tests psychotechniques des recruteurs, simulation d’entretien d’embauche
  • Appui à l'installation en métropole pour les volontaires sélectionnés : partenariat avec LADOM1 pour l'aide à la recherche de logement et la gestion budgétaire et administrative.

 

4. Une formation comportementale : apprendre à vivre ensemble

 

L’autorité fraternelle et humaine

Au SMA, la proximité entre formateur et stagiaire donne lieu à un réel accompagnement individuel. Le ratio d’encadrement est élevé : près d’un encadrant pour 7 jeunes.

  • L’attention témoignée par les formateurs : subtile alchimie entre autorité et amitié.

- Nos formateurs sont recrutés tant sur leurs capacités techniques que sur leurs qualités humaines : ils savent accompagner le jeune avec bienveillance et fermeté.

- Souvent inscrit dans une spirale de l’échec, le stagiaire a intériorisé une image négative de lui-même : l’encadrant vient lui faire découvrir un potentiel. C’est ce regard positif de l’adulte qui permet au jeune de reprendre confiance en lui.

- Dans la pédagogie militaire, le formateur donne l’exemple : il ne se contente pas de faire faire mais il fait avec. Cet accompagnement de proximité crée un lien d’attachement entre cadres et volontaires au-delà des horaires des cours.

  • L’apprentissage du don aux autres par la formation aux premiers secours et la participation à des missions d’aide aux populations (catastrophes, cyclones, épidémies : Haïti, Oli, Chikungunya...) : le jeune découvre qu’il est également responsable des autres.
  • Renouer avec la réussite. Les stagiaires du SMA sont régulièrement récompensés : remises d’insignes militaires, médailles sportives, attestations de formation, lettres de tuteurs de stage, diplômes scolaires ou encore permis B. Autant de marques encourageantes qui permettent d’avancer sur le chemin de la réussite.

Retrouver une communauté de vie

Parce qu’apprendre à vivre ensemble est un objectif essentiel de notre formation, le SMA accueille en internat chaque volontaire tout au long de son cursus.

  • L’esprit convivial, presque familial qui règne au sein des régiments lui offre un cadre structurant.
  • Le jeune fait l’expérience de la solidarité et de l’application des règles de vie en communauté.

Un sas de maturation

Se couper de son noyau familial, apprendre à se dépasser, forger sa propre identité… Comme le service militaire l’a été durant des années, le SMA est un gage de passage de l’adolescence à l’âge adulte.