Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Polynésie française : Bilan 2015 et perspectives de formation du RSMA - PF

2016 05 PF tahitinewsLe conseil de perfectionnement du RSMA-Pf s’est réuni le jeudi 12 mai 2016 sous la co-présidence du secrétaire général du Haut-commissariat de la République en Polynésie-française et de la ministre du travail, des solidarités et de la condition féminine, en présence du lieutenant-colonel Philippe PAYRE, commandant du RSMA-Pf. Le bilan de l’année 2015 est des plus encourageants :

Lire la suite...

smatelier2 19062019

Le 19 juin 2019 s’est tenu le deuxième SMAtelier qui avait pour thème «Identifier et stimuler les leviers d’acquisition des savoirs ». Une sociologue, un médecin des armées, une psychologue, une coach en développement personnel, des organismes d’accompagnement et de formation (ANLCI, Apprentis d’Auteuil, Compagnons du devoir, AVVEJ,…) étaient réunis à l’initiative du Service militaire adapté pour répondre aux questions suivantes : Comment favoriser l’acquisition des savoirs et des compétences au vu des freins affectant les volontaires du SMA ? Quels sont ces obstacles? Comment mettre en place des conditions favorables à l’acquisition des savoirs et des compétences ?

Plusieurs pistes de résolutions ont été explorées et s’avèrent complémentaires. S’appuyant sur des méthodes éprouvées et enrichies depuis près de 60 ans, le SMA peut continuer à servir comme plate-forme à la mise en œuvre de ces pistes, visant à détecter au plus tôt les difficultés et les freins d’apprentissage et renforcer les compétences des volontaires ultramarins en vue de s’insérer socioprofessionnellement de manière durable les jeunes accueillis.

Les réflexions ouvertes doivent permettre d’établir un plan opérationnel afin de proposer un nouveau projet pédagogique pour 2020 visant à remédier aux obstacles médicaux, psychologiques et sociaux. Celui-ci, pleinement inscrit dans #SMA2025, sera par la suite décliné dans les régiments au regard des spécificités territoriales.

Lire en complément l'article d'Outremers360

 

smatelier

 

Prochain atelier : 12 décembre 2019 - sécuriser les parcours et favoriser l'employabilité durable


Crédit photo : Charles Baudry - Outremers360

 SMA EHESP mars2019

Comment établir une relation de confiance ? Comment bien accompagner un jeune en situation d’échec ? Autant de questions auxquelles doivent répondre les cadres du SMA dans le cadre de leurs mission. Pour les aider, le capitaine Frédéric Lardoux s’est entretenu avec Virginie Muniglia, sociologue à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes sur les manières d’établir une relation solide avec ces jeunes.

Cet entretien a eu lieu pour donner des clés aux futurs cadres affectés au SMA l’été prochain. En effet, pour la plupart, ils seront au contact direct de nouveaux territoires et d’une jeunesse en difficulté à laquelle ils n’ont pas été confrontés au quotidien. Bien préparer les cadres en s’entourant des expertises nécessaires, c’est l’une des conditions de réussite de la mission SMA dans les Outre-mer. C’est l’un des points majeurs du projet SMA2025.

Au SMA l’insertion des jeunes ultramarins passe aussi par une mobilité. 22% des jeunes insérés en 2018 ont choisi cette possibilité. Elle permet de poursuivre son projet d’insertion professionnelle dans l’Hexagone soit via l’alternance, soit via un cursus de formation continue, soit directement via un emploi.

Cette mobilité peut-être prise en compte par différents opérateurs (LADOM, CNARM,…) et en partenariat également avec des organismes de formation et des entreprises.

Néanmoins, même si tout est réuni pour sécuriser cette mobilité, elle nécessite d’être préparée. Outremers360 vous fait découvrir le témoignage de six jeunes volontaires originaires des Antilles, de Guyane, de La Réunion... Avec leurs craintes, leurs espoirs et surtout avec la détermination d’avoir fait le bon choix pour eux !

crédits : Outremers360/Eline Ulyse - SMA/POPS/Mobilité

 

 

D821reAXYAEcJRR

Aujourdhui s'est tenu le premier SMAtelier. Il portait sur les pédagogies innovantes et le numérique. Les nombreux échanges ont montré l'importance de considérer le numérique comme un outil et non comme une fin en soi. 

Derrière l'apprentissage, ce sont avant tout des dimensions humaines qui doivent être prises en compte : confiance en soi, plaisir et désir d'apprendre, d'échanger et de partager avec les autres. Quitte à passer par des méthodes plus classiques telles que l'écriture, le jeu, la bande dessinée. Merci pour les interventions éclairantes et inspirantes des participants : Gerip, France apprenante, Simplon, AFPA, On a marché sur la bulle, Labo des histoires, Pole emploi, C-Campus, Pédagogie 3D, et ANLCI.

L'ensemble des échanges permettra au SMA d'enrichir son projet pédagogique dans le cadre des travaux #SMA2025.

Lire en complément l'article d'Outremers360

 

smatelier

Prochain atelier : 19 juin 2019 - Identifier et stimuler les leviers d'acquisition des savoirs


Crédit photo : Charles Baudry - Outremers360

rsmanc comasma201906

DR - Les Nouvelles Calédoniennes 01/06/2019