Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Détachement de Périgueux : la mobilité pour une poursuite de formation réussie

2016-03-17-francebleu-PerigueuxDouze jeunes volontaires stagiaires se sont vus remettre leur titre V « Monteur dépanneur frigoriste » lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Détachement du SMA à Périgueux le 17 mars 2016.

Ces douze volontaires, âgés de 20 ans en moyenne, ont tous suivi une formation militaire et professionnelle au sein d’une des unités du SMA implantée dans les départements d’Outre-mer.

Lire la suite...

cav_8297

Monsieur Michel Sapin, ministre du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a rencontré les cadres et les volontaires stagiaires du régiment du Service militaire adapté de La Réunion le vendredi 15 novembre 2013 au quartier Suacot.

Général P.LOIACONO et M.J-M.SOUSSAN (Bouygues Construction)

Monsieur Jean-Manuel SOUSSAN, directeur des ressources humaines de Bouygues Construction, et le général Philippe LOIACONO, commandant le Service militaire adapté (SMA), ont signé le 14 octobre 2013 une lettre d’intention sur le site de Challenger à Guyancourt.

Ce mardi 08 octobre, M. le député Bernard Lesterlin s’est rendu au Commandement du Service Militaire adapté afin d'échanger sur le thème des politiques d’insertion professionnelle et d’emploi des jeunes dans les outre-mer.

Le ministre du Travail, Michel SAPIN, le ministre des Outre-mer, Victorin LUREL, et le général commandant du Service militaire adapté (SMA), Philippe LOÏACONO, ont signé, le 30 juillet 2013, une convention qui permettra un engagement renforcé du SMA dans la mise en oeuvre du dispositif « emplois d’avenir » dans les Outre-mer.

IMG_3419-webLe mercredi 05 septembre marque la continuité d’une belle aventure pour cinq jeunes venus de la Réunion et de la Martinique. Suite à leur formation au SMA et à leur prise en charge par LADOM, ils vont entreprendre une formation de 3 mois à la Surveillance Générale (SUGE) de la SNCF en vue de décrocher un CDI, en tant qu’agent de sûreté ferroviaire.