Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#EVSMA : Pour Florian et Pauline, le RSMA de La Réunion a changé leur vie.

a la reunion pauline et florian ont trouve le parfait equilibre entre sport de plein air nourriture chamarree et douceur de vivre photo dr 1560081229

Un poste en tant que Formateur Logistique au Régiment du SMA de La Réunion ? L’occasion s’est présentée et ils ont sauté dessus. Depuis novembre 2015, Florian et Pauline Durque habitent la Réunion. Un choix de vie que ne regrettent pas les Creusotins.

... Il a suffi d’un laps d’inactivité à la fin du DUT logistique de Florian pour qu’ils sautent un pas qu’ils n’auraient jamais imaginé sauter : « Je suis allé toquer à la porte du Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées, NDLR), se remémore le Creusotin de 27 ans. On m’a proposé un poste spécial, formateur logistique pour des jeunes en service militaire adapté (RSMA, NDLR) dans les Dom-Tom. »

L’idée est alors de s’engager pour un an et demi pour commencer. Cela fait trois ans et demi maintenant qu’ils sont installés à Saint-Pierre...


crédits : Le Journal de Saone et Loire / Francois Henrard / DR

 

L’Assemblé nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH), fédération rassemblant plus de 5 000 entreprises françaises, a sollicité le SMA pour intégrer sa commission 2013 sur l'inclusion des jeunes dans emploi.

Le comité portait en partie sur le public des décrocheurs scolaires : le chef de bataillon Guillaume Larabi du SMA a ainsi présenté l’action du SMA et pourra exposer au cours des prochaines séances aux participants - DRH, consultants et chercheurs en Ressources Humaines - les piliers de la pédagogie de « resocialisation » du SMA, parmi lesquels :

 

Iohann, peux-tu nous expliquer pourquoi tu as choisi de faire le parcours SMA ?

Cela faisait plusieurs mois que je n’arrivais pas à trouver de travail à Tahiti : le SMA me tentait car un ami m’avait dit que j’allais pouvoir y faire une formation en climatisation qui est un secteur qui marche bien sur l’île, et, en plus, découvrir la vie militaire.

As-tu été surpris par l’expérience ?

Oui ! Le rythme de la vie militaire c’était très différent de ma vie chez moi : les règles, les horaires, la tenue, le respect des chefs … Ca fait bizarre au début. La vie en commun aussi c’est un grand changement, mais ça fait pas de mal !

Les rendez-vous SMAvenir sont de retour en 2013. Le premier de cette année s’est tenu le 12 février 2013 à la Rotonde de l’École militaire autour du thème « Optimisation du sourcing et exploitation des offres de recrutement».

 

Quels moyens, une grande entreprise, n’embauchant habituellement qu’à partir de bac + 2, peut-elle mettre à disposition d’un public non qualifié pour le mener vers un emploi durable ?

 

Cette problématique est au cœur des préoccupations de l’Association Française des Managers de la Diversité (AFMD) qui propose une solution novatrice sous la forme de la journée « Passerelles vers l’emploi durable ».

Le troisième rendez-vous SMAvenir s’est tenu, le mercredi 12 décembre au Cercle National des Armées, autour du thème « influence et performance ».

Pour ce dîner, le général Loiacono, commandant du SMA, avait invité des partenaires acteurs de la performance du SMA. Ainsi, madame Odoul-Piroue, conseillère du cabinet du ministre des Outre-mer, monsieur Hinnekint, directeur général d’Opcalia, monsieur Bieuville, directeur général de LADOM, et monsieur Lombard, président du MEDEF Lorraine, ont pu s’entretenir sur le devenir des jeunes ultramarins éloignés du marché de l’emploi.