Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

306 millions de FP (environ 2,56 M€) de la Nouvelle-Calédonie au profit du service militaire adapté


Une convention relative à une participation financière de la Nouvelle-Calédonie d’un montant de 306 millions (environ 2,5 M€ ) a été signée, lundi 13 décembre, entre le président du gouvernement, Philippe Gomès et le lieutenant-colonel Thierry Hotier représentant le groupement du service militaire adapté de Nouvelle-Calédonie (GSMA-NC).
Cette convention permet à la Nouvelle-Calédonie de participer à hauteur de plus de 28% à l’investissement généré par le doublement des effectifs formés dans le cadre du service militaire adapté.
Le plan « SMA 600 »
Le succès des unités du service militaire adapté en Outre-mer, notamment son rôle indiscutable dans la réinsertion de jeunes volontaires en situation d’échec scolaire et professionnel, a conduit le gouvernement métropolitain à lancer un programme pluriannuel visant à doubler les effectifs de jeunes formés au SMA.
En Nouvelle-Calédonie, c’est le plan SMA 600. L’objectif est d’atteindre en 2014 un effectif de 433 volontaires formés au lieu de 249 initialement. A titre indicatif, la population de militaires du GSMA-NC sera de 597 personnes en 2014 contre 269 en 2010. Elle aura donc plus que doublé en quatre ans.
Cette montée en puissance va se concrétiser par l’ouverture de nouvelles filières professionnelles en synergie avec les dispositifs de formation professionnelle de la Nouvelle-Calédonie, notamment la direction de la formation professionnelle continue (DFPC).
L’augmentation des effectifs des cadres, la création de nouvelles filières ainsi que les besoins d’hébergement des nouveaux stagiaires imposent au GSMA un effort financier important pour développer les infrastructures nécessaires à ce développement.
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a été sollicité pour cofinancer ces opérations d’investissements représentant plus de un milliard de francs. C’est ainsi que le Congrès a voté cette année une enveloppe de 306 millions de francs. Concrètement, ce financement  a permis, en 2010, la création d’une salle de cours sur le site du GSMA de Koné. En 2011, quatre nouvelles constructions seront réalisées : deux bâtiments d’hébergement de quarante places et deux postes de commandement pour les nouvelles compagnies.

(source : lettre d'information du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie 20/12/2010)