Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Outremer : comment offrir des perspectives d'avenir aux jeunes

DOf43N1XUAAo8na La jeunesse des Outre-mer est en effet au cœur des préoccupations du gouvernement. Elle représente pas moins de 1,2 million de jeunes (2015), soit près de 50 % de la population globale des Outre-mer. Une jeunesse marquée par le chômage, la délinquance, les problèmes de mobilité, de déscolarisation, et de citoyenneté. Aujourd’hui, on estime que six jeunes d’Outre-mer sur dix ne sont ni en situation d’études, ni en situation d’emploi. Les Assises des Outremer ont été lancées début octobre. Elles vont durer sept mois. Durant ce temps, la parole va être donnée aux habitants de cette France périphérique.

Vendredi 17 Novembre à Paris, les Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du devoir, le Secours catholique, et le Service militaire adapté organisent une journée "A l’école des Outre-mer, partageons nos talents".

Une journée de débat pour parler de cette jeunesse et mettre en valeur les richesses en matière d’éducation, de formation, d’insertion, mais aussi débattre des perspectives de développement.


 crédit photo : Caroline Vivant @AAuteuil

IMG_3419-webLe mercredi 05 septembre marque la continuité d’une belle aventure pour cinq jeunes venus de la Réunion et de la Martinique. Suite à leur formation au SMA et à leur prise en charge par LADOM, ils vont entreprendre une formation de 3 mois à la Surveillance Générale (SUGE) de la SNCF en vue de décrocher un CDI, en tant qu’agent de sûreté ferroviaire.




5 jeunes ultramarins, accueillis au Ministère des Outre-mer, par les représentants de SUGE-SNCF, de LADOM IdF et du Pôle Opérations du Commandement du SMA. Pour faciliter leur immersion métropolitaine et leur permettre ainsi d’atteindre leur objectif, ces 5 jeunes pourront s’appuyer sur un référent, qui servira de point de contact pour les aider dans toutes leurs démarches et pour faire face aux éventuelles difficultés.

Un tel dispositif n’aurait pu être possible sans les efforts conjoints et continus du SMA, de LADOM et de SUGE-SNCF

Intervention de M.Modoux, responsable Emploi/pôle RH, à la Direction de la sécurité de la SNCF.
En effet, si le SMA et LADOM savent mettre en œuvre l’ensemble des moyens en termes de recrutement, de formation, d’insertion en entreprise et d’accompagnement vers la métropole, leur mission n’a de sens qu’avec une entreprise qui s’inscrit dans la même démarche. La SNCF, qui partage les valeurs de rigueur, de formation continue et de service aux autres a été séduite par les profils proposés et les conditions du partenariat.  Concrètement, à l’issue de leur formation spécifique par l’entreprise, ces cinq jeunes gens deviendront des Agents de Sûreté Ferroviaire. Comme tout agent SNCF, ils participeront au travers de leurs missions au service des clients de la SNCF qu’ils soient des particuliers (les voyageurs) ou des professionnels (les clients du Fret).


Véritables pionniers de ce dispositif et ambassadeurs de leur département

Nos 5 jeunes ultramarins marqueront, par leur réussite, une étape forte dans le dispositif mis en place par SUGE-SNCF pour l’insertion professionnelle des jeunes ultramarins en métropole.

Julien (La Réunion), Clarissa, Raïssa, Jeremy et Kevin (La Martinique) attentifs aux premières recommandations.


Crédit photos : © SMA/POPS/Com sept2013