Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Outremer : comment offrir des perspectives d'avenir aux jeunes

DOf43N1XUAAo8na La jeunesse des Outre-mer est en effet au cœur des préoccupations du gouvernement. Elle représente pas moins de 1,2 million de jeunes (2015), soit près de 50 % de la population globale des Outre-mer. Une jeunesse marquée par le chômage, la délinquance, les problèmes de mobilité, de déscolarisation, et de citoyenneté. Aujourd’hui, on estime que six jeunes d’Outre-mer sur dix ne sont ni en situation d’études, ni en situation d’emploi. Les Assises des Outremer ont été lancées début octobre. Elles vont durer sept mois. Durant ce temps, la parole va être donnée aux habitants de cette France périphérique.

Vendredi 17 Novembre à Paris, les Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du devoir, le Secours catholique, et le Service militaire adapté organisent une journée "A l’école des Outre-mer, partageons nos talents".

Une journée de débat pour parler de cette jeunesse et mettre en valeur les richesses en matière d’éducation, de formation, d’insertion, mais aussi débattre des perspectives de développement.


 crédit photo : Caroline Vivant @AAuteuil

Un jeune volontaire utilise la plateforme SMAlpha

Les régiments du SMA de la Martinique et de la Guadeloupe ont profité de la visite du général Philippe LOIACONO, début janvier, pour inaugurer de nouvelles installations. Celles-ci ont été réhabilitées ou construites afin d’améliorer leurs conditions d’hébergement ou de formation, liées à la montée en puissance du nombre de jeunes bénéficiaires à accueillir.


Conformément au plan SMA6000, l’ensemble des régiments du SMA (RSMA) est engagé dans la montée en puissance du nombre de bénéficiaires (5429 en 2013). Ce défi nécessite d’accroitre et d’améliorer les capacités d’accueil, de restauration, d’hébergement et de formation des régiments.

Ainsi, le RSMA de la Martinique a réhabilité le bâtiment de sa 1ère compagnie de formation professionnelle, permettant dorénavant d’héberger 186 stagiaires (au lieu de 132 précédemment) et d’y accueillir les bureaux du personnel d’encadrement. Les travaux ont duré 18 mois et ont coûté 4,4 M€, financé entièrement par le ministère des Outre-mer.

En Guadeloupe, le régiment a fait effort sur la formation en construisant un atelier d’instruction de menuiserie aluminium, ainsi qu’une case créole, destinée à accueillir la filière « menuiserie et charpente bois ». Un ensemble pédagogique qui a pu sortir de terre grâce aux ressources financières en provenance de l’Etat, du conseil régional, du conseil général, mais aussi de l’Europe, via le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Lors des deux inaugurations, le général Philippe LOIACONO s’est félicité des efforts fournis par l’ensemble des cadres, en vue d’atteindre les objectifs fixés tant en matière d’effectifs que de d’accompagnement et d’insertion.


Martinique : inauguration du bâtiment d'hébergement des stagiaires

Un jeune volontaire utilise la plateforme SMAlpha

D'autres photos ? Cliquer ICI