Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Mobilité ? On en parle.

Au SMA l’insertion des jeunes ultramarins passe aussi par une mobilité. 22% des jeunes insérés en 2018 ont choisi cette possibilité. Elle permet de poursuivre son projet d’insertion professionnelle dans l’Hexagone soit via l’alternance, soit via un cursus de formation continue, soit directement via un emploi.

Cette mobilité peut-être prise en compte par différents opérateurs (LADOM, CNARM,…) et en partenariat également avec des organismes de formation et des entreprises.

Néanmoins, même si tout est réuni pour sécuriser cette mobilité, elle nécessite d’être préparée. Outremers360 vous fait découvrir le témoignage de six jeunes volontaires originaires des Antilles, de Guyane, de La Réunion... Avec leurs craintes, leurs espoirs et surtout avec la détermination d’avoir fait le bon choix pour eux !

crédits : Outremers360/Eline Ulyse - SMA/POPS/Mobilité

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

22052014-LSI-miniNous l’avions lancé officiellement le 10 avril dernier lors de la soirée partenaires « Sourires d’avenir » ; il est dorénavant une réalité pour trois structures d’insertion !
En effet, aujourd’hui, l’ACSEA, le Groupe NS et l’IFCASS ont été labellisés pour les deux prochaines années. A la fois recruteurs, formateurs et employeurs de jeunes ultramarins issus du SMA, les trois lauréats se voient confirmer dans leur partage avec le SMA des valeurs socioprofessionnelles d’accompagnement et d’insertion. Ces partenaires ouvrent de nombreux débouchés aux jeunes du SMA dans des domaines aussi variés que le sanitaire-social, la sécurité, ou encore les métiers de la restauration et de l’hôtellerie.

C’est lors du rendez-vous SMAvenir du jeudi 22 mai qui s’est tenu à l’Ecole Militaire, en présence de Madame ONADO, conseillère formation/emploi auprès du ministre des Outre-mer, que la charte Label SMA INSERTION a été signée par le général LOIACONO avec, successivement :

  • ACSEA/Formation , représentée par M. Patrice BORDE, qui a accueilli et formé plusieurs dizaines de  jeunes du SMA aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie.
  • Groupe NS, représenté par son président, M. Sana N’DIAYE, qui a formé et employé de nombreux jeunes du SMA dans les métiers de la sécurité et du nettoyage.
  • IFCASS, Institut de Formation aux Carrières Administratives, Sanitaires et Sociales, représenté par M. Guy NEEL, qui a accueilli et préparé des jeunes du SMA au concours infirmier, aide-soignant et assistant social.

Ajoutons que la grande majorité de ces jeunes ultramarins, femmes et hommes, n’auraient pu rejoindre ces trois structures sans l’aide technique de LADOM, partenaire indéfectible du SMA.

22052014-LSI

De gauche à droite : M. Sana N’DIAYE (Groupe Ns) - Mme Sophie ONADO (Ministère des Outre-mer)
GBR Philippe LOIACONO (COMSMA) -  M. Guy NEEL (IFCASS)  - M. Patrice BORDE (ACSEA-Formation)

Des objectifs simples, clairs et partagés

Le Label SMA INSERTION, mis en place par le SMA a pour vocation de distinguer les partenaires qui recrutent des jeunes du SMA, de certifier la mise en œuvre d’un accompagnement professionnel, social et responsable vis-à-vis des jeunes formés et/ou employés et de leur garantir une qualité d’accueil et d’accompagnement validée par une expérience reconnue.

Volontaires, les structures « labellisées » s’engagent à favoriser le recrutement ou la mise en formation de jeunes issus du SMA, à participer aux réflexions et aux actions permettant une meilleure sécurisation de parcours d’insertion, à promouvoir le rôle socioprofessionnel du SMA et la qualité des profils des jeunes ultramarins qui en sont issus.

Enfin, le général LOIACONO a remis officiellement à chacun des partenaires une plaque émaillée au logo du label qui honorera sans nul doute l’entrée de chacune de ces structures.