Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

LA REUNION : "Volontaires n°2" est sorti

 

RsmaR volontaires2

Le régiment du SMA de la Réunion vient de diffuser son 2° numéro de «Volontaires !». Cette revue trimestrielle du régiment de "l'Ile Intense" continue de s'affirmer comme un support d'information incontournable au service de l'emploi et de la formation à la Réunion. "Volontairement" conçu pour son rayonnement sur l'Ile Intense, ce quatre page s'attache à faire la part belle aux témoignages et aux réussites locales. Vous y trouverez donc des brèves sur les volontaires, sur les métiers et sur les partenaires.

Pour rappel, le RSMA de la Réunion accueille chaque année plus de 1300 volontaires, avec un taux d'insertion en sortie de formation de 77,6%

Lire la suite...

DSC_0027"Le SMA : une vraie chance pour tous". Il y a un an, Louise Fleischer, aujourd'hui élève de 2ème année à Polytechnique, était en Nouvelle-Calédonie. Elle a passé quatre mois au sein du régiment du Service militaire adapté (SMA) où elle y a commandé une section "Formation initiale" d'une trentaine de jeunes volontaires.

 

Logo-LVE-final02_-_BD_copieLouise Fleischer (X2013) a effectué son stage de 1ère année de Formation Humaine au sein du régiment du Service militaire adapté (SMA) de Nouvelle-Calédonie. Pour la première fois, Louise a fait l’expérience de l’autorité et du management d’une équipe. L'élève a ainsi appris à prendre en compte le facteur humain.

>Pourquoi avoir choisi le Service militaire adapté (SMA) en stage de Formation Humaine et Militaire, lors de votre 1ère année  à l'X ?
A l’issue de mes onze semaines passées à Saint-Cyr Coëtquidan, je souhaitais m’orienter vers une expérience à caractère sociale. Je me suis donc tournée tout naturellement vers le Service militaire adapté (SMA) puisque c’est un stage qui permet de nouer le militaire et le social, tout en voyageant dans des pays que je n’avais jamais visité.

lire la suite sur le site de l'Ecole polytechnique