Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Nouvelle-Calédonie : le ComSMA à la rencontre des Calédoniens

NC 20160530Du 22 mai au 02 juin, le général Luc de Revel s'est rendu en Nouvelle-Calédonie. S'il y a encore un an, le général commandait les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), c'est bien en tant que Commandant du Service militaire adapté (ComSMA) qu'il est venu à la rencontre des volontaires et des cadres du Régiment du SMA, mais aussi de la population, des entreprises et des acteurs locaux. En trente ans, le régiment est devenu pour la jeunesse Calédonienne un véritable acteur dans le secteur de la formation et de l’insertion professionnelle.

Lire la suite...

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

index

sma_perf_2014_mini

Avec 5666 jeunes bénéficiaires accueillis en 2014 au sein de 7 unités opérationnelles réparties dans les Outre-mer, le SMA atteint progressivement l’objectif des 6000 places qui lui est fixé par le Ministère des Outremer à l’horizon 2017.

Avec un taux de 77,4% d’insertion, le SMA démontre sa capacité à mettre en œuvre une formation cohérente répondant aux besoins des entreprises locales.


2014, année de consolidation

Pour le général Philippe Loiacono, commandant le Service militaire adapté, « 2014 est un bon cru  car il a permis d’augmenter la capacité d’accueil des jeunes femmes et hommes éligibles à notre dispositif, de faire effort sur l’insertion durable, tout en maintenant des taux plus que remarquables en termes de renforcement de l’employabilité pour notre population la plus sensible, celle des jeunes illettrés de niveau 1 ou 2. »


Répondre en priorité au besoin local

La qualité des liens tissés avec les acteurs locaux, avec le monde de l’entreprise et de la formation professionnelle permet d’adapter les formations proposées aux besoins locaux, facilitant ainsi l’insertion socioprofessionnelle des bénéficiaires du SMA.

Ainsi, 80% des volontaires stagiaires sont insérés dans leur département ou collectivité (NC et PF). 20% ont rejoint la métropole, grâce à l’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité (LADOM), pour poursuivre une formation et obtenir un diplôme ou une qualification.


Favoriser l’emploi durable

RSMA974-restau

Le SMA propose des formations dans plus de 50 métiers répartis dans les 8 domaines suivants : Agriculture/Marine/Pêche, BTP, Mécanique/travail des métaux, Transports/logistique/tourisme, Gestion/Administration des entreprises, Commerce, Hôtellerie/Restauration/Alimentation, Services aux particuliers et aux entreprises.

L’insertion dans l’emploi durable (CDI, CDD de plus de 6 mois, contrat d’alternance)  représente, en 2014, prés de 48% des insertions, soit une augmentation de 14 points par rapport à 2013.

La méthode SMA, s’appuyant sur l’apprentissage d’un savoir être (comportement) couplé à celui d’un savoir faire professionnel démontre ainsi son efficacité.


Répartition de l'insertion

web-pied-article-bleusma

> Emploi durable et Alternance

47,7%

 

> Emploi de transition

24,9%

 

> Sorties positives

27,4%

 

Acquisition de compétences sociales et professionnelles

web-pied-article-bleusma

> Certificat de formation générale (CFG)

93,1%

 

> Premiers secours (PSC1/SST)

92,1%

 

> Attestation de formation citoyenne (AFC)

89,6%

 

> Attestation de formation professionnelle (AFP)

86,1%

 

> Certificat d’aptitude personnelle à l’insertion (CAPI)

82,2%

 

> Permis B

78,3%

 

Profil des volontaires

web-pied-article-bleusma

> Age moyen

21 ans

 

> Taux de féminisation

27%

> Taux d'illettrisme de niveau 1-2

43,5%

 

> Taux de jeunes non diplômés

66,1%