Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Nouvelle-Calédonie : le ComSMA à la rencontre des Calédoniens

NC 20160530Du 22 mai au 02 juin, le général Luc de Revel s'est rendu en Nouvelle-Calédonie. S'il y a encore un an, le général commandait les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), c'est bien en tant que Commandant du Service militaire adapté (ComSMA) qu'il est venu à la rencontre des volontaires et des cadres du Régiment du SMA, mais aussi de la population, des entreprises et des acteurs locaux. En trente ans, le régiment est devenu pour la jeunesse Calédonienne un véritable acteur dans le secteur de la formation et de l’insertion professionnelle.

Lire la suite...

RSMA_gy-chantier01Durant leurs derniers mois de formation au Régiment du Service Militaire Adapté, au travers d’un « chantier école », les stagiaires peuvent mettre à profit leur savoir-faire nouvellement acquis au profit de collectivités territoriales, d’établissements publics ou d’associations reconnues d’utilité publique.

Un chantier de ce type a ainsi été réalisé en partenariat avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) du 6 au 15 juillet 2015 sur la station internationale des Nouragues. Il s’agissait  de réhabiliter le bâti du générateur d’électricité du site. Ce chantier a nécessité toutes les compétences en infrastructure dispensées au Régiment : terrassement, maçonnerie, ferronnerie, peinture…

L’équipe composée de cadres et volontaires du régiment aidée des agents du CNRS a parfaitement rempli la mission qui selon Annaïg Le Guen, directrice du CNRS-Guyane était « complexe et risquée ».

RSMA_gy-chantier01


Le 4 septembre, une délégation composée de Mme Le Guen et de son directeur technique, Philippe Gaucher, du directeur régional de l’ONF, Eric Dubois, du commandant en second du RSMA et de son directeur travaux est venue inaugurer le bâtiment sur la station.

RSMA_gy-chantier02

Passés le constat des travaux réalisés et les traditionnels « satisfecits », ce fut également l’occasion d’échanger sur les sujets communs aux deux organismes et d’envisager d’autres partenariats de ce type pour les années à venir.