Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Guyane : la newsletter n°4 est parue

rsmagy newsletter4Le but de cette newsletter est d’informer périodiquement nos soutiens et partenaires, en particulier des succèsforcément partagés. La cohérence de notre action ne repose en effet que sur des échanges toujours plus nombreux entre nous, opérationnels, en mesure, directement ou presque, de soutenir le recrutement, de participer à l’évolution de nos vingt-deux formations ou de contribuer à l’embauche espérée au proft de nos jeunes Guyanais. 

Dans ce numéro, nous vous présentons les nouveaux cadres qui ont rejoint le régiment cet été. Autant de contacts pour développer des actions communes au profit des jeunes et du territoire guyanais.

Lire la Newsletter

 

(c) RSMA de la Guyane

sma journeefemmeEn ce 08 mars, la Direction générale des outre-mer a édité "Portraits de femmes des Outre-mer". Parmi ceux-ci, l'adjudant-chef Séverine apporte son témoignage sur son engagement dans l'armée de Terre et son action au sein du Service militaire adapté.

 

Elle s'est engagée à 20 ans comme appelée du contingent en 1994 car "il n’y a que l’armée qui propose une véritable mixité sociale et qui offre une cohésion dans le collectif. Et l’armée offre un double avantage : apprendre un métier et acquérir le statut de militaire". Depuis, elle a connu différentes affectations et expériences professionnelles, valorisant ses compétences et en les mettant au service des autres. Elle a rejoint le Service militaire adapté en 2013 à Baie-Mahaut (Guadeloupe) en tant que chargée Insertion mobilité. Sa "mission consistait à rencontrer tous les jeunes des sections SMA et à les aider à se projeter dans un monde professionnel où ils ont leur place".

Cette expérience riche au contact de la jeunesse guadeloupéenne l'a incité à préparer une validation d'acquis d'expérience (VAE) pour obtenir le diplôme de Conseiller en insertion professionnelle. A l'été 2017, elle prend en charge la cellule Mobilité du SMA et apporte ainsi son expertise aux jeunes ultramarins venant des Outre-mer afin de poursuivre une formation ou de travailler en métropole. Elle sera également le point de contact privilégié des entreprises et opérateurs, partenaires du SMA. [Lire l'entretien (577Ko) ]