Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Le Monde : le premier ministre salue l'action du SMA en Martinique

lemonde 2017novLors de sa journée de visite en Martinique, le premier ministre a salué l’action de jeunes engagés volontaires partis secourir les habitants de Saint-Martin après le passage d’Irma.

Par Cédric Pietralunga, Martinique, envoyé spécial

Le RSMA s’inscrit dans les efforts menés par les départements d’outre-mer pour tenter de retenir leurs jeunes actifs. « Les Antilles françaises sont confrontées à un choc démographique majeur, avec un vieillissement accéléré de leur population », s’inquiète-t-on à Matignon. Chaque année, la Martinique perd 2 000 à 3 000 habitants, sur une population estimée à environ 380 000 personnes. Faute d’emploi, un nombre croissant de jeunes actifs sont obligés de partir en métropole ou de s’exiler à l’étranger.

« Il faut inciter ces jeunes à rester sur place et donc leur fournir des formations qui leur permettent de trouver du travail », explique l’entourage de M. Philippe.

lire l'article du Monde


 

Ce 03 juillet 2017, le général de Revel, commandant le Service militaire adapté, a reçu le général Doumbouya, directeur général de l’Agence du Service civique d’action pour le développement (ASCAD) de Guinée Conakry. Cette agence, qui existe depuis, a pour vocation de recruter, former et insérer des guinéennes et guinéens, âgés de 18 à 40 ans, vulnérables, déscolarisés et sans emploi.

20170403 ascad

de gauche à droite :

  • COL Ph. Boccon-Liaudet, directeur Recrutement-Formation-Insertion du SMA
  • Mr Alpha Oumar CONDE, chef de la division formation de l'Agence
  • GBR L. du Perron de Revel, commandant le SMA
  • GBR Amadou DOUMBOUYA, directeur général de l'Agence
  • Mr Amadou KEITA, adjoint du directeur général
  • LCL M. LESSAFRE, conseiller technique du directeur général ASCAD

Conçu sur le modèle du SMA, l’ACSAD a accueilli 380 stagiaires en 2016, principalement formés sur les métiers de la sécurité (en partenariat avec la gendarmerie nationale de Guinée) et ceux de l’hôtellerie (hébergement, cuisine-pâtisserie, bar-restauration). Comme dans les régiments du SMA, c’est bien la mise en œuvre de formations correspondant aux besoins locaux de spécialités en tension qui prévaut. Ceci permet de proposer de véritables parcours personnalisés menant vers l’emploi.

Ce rapprochement SMA/ ASCAD est le résultat des travaux menés avec la Direction de la coopération de sécurité et de défense, rattachée au ministère des Affaires étrangères, en termes de conseil et de transfert de compétences, notamment en détachant des conseillers militaires techniques (ressources humaines, organisation, ingénierie de formation,…).

Ainsi, le modèle du SMA, pensé et mis en œuvre pour et avec les Outremer depuis 1961, inspire depuis quelques années d’autres pays tels que la Côte d’Ivoire, Madagascar, le Togo ou encore la Tunisie.

 


 Présentation de l'ASCAD