Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

La Réunion : un nouveau trimestriel pour le régiment Pei

 

974 volontairesLe régiment de la Réunion vient de lancer son tout premier numéro du «Volontaires !», nouvelle formule trimestrielle de la newsletter du RSMA-R. Rédigée avec un appui journalistique efficace, celle-ci est résolument  tournée vers ses partenaires et amis. Pour bien vivre l'actualité du régiment.

Quelques aticles :

DE STAGIAIRE A AIDE-MONITEUR

Dix mois de formation dans la section Garçon-Serveuse de Restaurant ont révélé la vocation d’Harami. Il est désormais aide-moniteur, une voie d’insertion proposée en son sein par le RSMA


CFG : 56 NOUVEAUX LAUREATS
Chaque année, le régiment du Service militaire adapté de La Réunion prépare environ 250 volontaires stagiaires au Certifcat de Formation Générale (CFG).


LUDIVINE EDJA : CAP SUR LA METROPOLE

Le 12 mars dernier, ludivine edja s’est envolée pour la métropole après quatre mois de formation au sein de la filière Vendeur conseiller en magasin du RSMA.


OUVRIERS DU PAYSAGE : OBJECTIF POLYVALENCE !!

Chaque année, la 1ère Compagnie du RSMA forme également une quinzaine de jeunes au métier d’ouvrier du paysage, ou jardinier paysagiste.


[ Telecharger le n°1 ]

crédit : RSMA de la Réunion - mars 2017

Le 31 juillet, le général Luc du Perron de Revel rendra le commandement du Service militaire adapté après deux années passées à sa tête. Articulé autour de  sept régiments stationnés dans les Outremer, d’un détachement à Périgueux et d’un état-major à Paris, le SMA est un dispositif militaire d’insertion socio-professionnelle au profit des jeunes femmes et hommes des Outre-mer éloignés de l’emploi.

Le général de Revel passe en revue les volontaires mahorais.


Les deux années de commandement du général auront été marquées principalement par l’atteinte de l’objectif des 6000 volontaires et le maintien d’un taux d’insertion au-dessus de 76%. Le défi ainsi relevé est la juste récompense de l’engagement total des cadres et des équipes du SMA depuis 2010, mais aussi de l’effort prioritaire consenti pour la montée en puissance du SMA par les ministres des outre-mer successifs.

Arrivée d'Annick Girardin et du général Luc de Revel

Le 22 juin dernier, dans les jardins du ministère, lors d’une cérémonie présidée par madame Annick Girardin, ministre des Outre-mer, le général Luc de Revel a officiellement fait son adieu aux armes : « j’ai la chance d’achever ma carrière à la tête de ces hommes et de ces femmes, en allant à leur rencontre et en les écoutant à la Martinique, à la Guadeloupe, en Guyane, à la Réunion, à Mayotte, en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie, à Périgueux et ici. Je veux leur rendre hommage pour ce qu’ils font, pour ce qu’ils sont. Mais j’ai encore plus, peut-être, l’immense chance de croiser le regard, de voir le sourire, de percevoir les rêves qu’ils expriment, de ces volontaires que nous accueillons dans nos régiments ».

201170622 depart GBR 02
Le SMA clôt ainsi trente-sept riches et passionnantes années au service de la France, au sein des ministères de la Défense, des Affaires étrangères et enfin des Outre-mer. Ces affectations successives l’ont mené de Saumur à Dakar, de Vannes à la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie au sable de l’Irak mais aussi à Nouméa notamment en tant que commandant des Forces armées de la Nouvelle-Calédonie.

Homme de combats, d’ouverture sur le monde, de décisions et de cœur, le général de Revel rejoint la deuxième section des officiers généraux pour « poursuivre une autre voie au service de nos outre-mer, au service de l’Afrique, au service de l’homme ou à celui de toute cause que la providence voudra bien mettre sur [son] chemin. »

Remise de médaille à une jeune volontaire lors des 30 ans du Régiment de Nouvelle Calédonie.

Visite d'un plateau pédagogique "Restauration" au Régiment de Guadeloupe.


Crédits photos : MOM/Presse et Le SMA