Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Mayotte : les évolutions du BSMA par le Général de Revel

my domtomactu19022016

A Mayotte, ils étaient 513 volontaires-stagiaires à apprendre un métier sous les drapeaux en 2015, ils seront 533 dans le cadre de cette montée en puissance. La rigueur militaire rattrape ceux qui ne savaient pas trop à quel destin se vouer :  » Nous allons au delà de notre mission d’accueil de 60% de jeunes sans aucun diplôme et de 30% d’illettrés puisqu’ils étaient 44% l’année dernière à Mayotte, souligne le général de Revel.

Un choix bénéfique que celui du BSMA de Mayotte, puisque son taux d’insertion est le plus élevé des SMA,  » 86%, dont la moitié est inséré dans l’emploi, précise...


En savoir plus sur http://www.domtomactu.com/2016/02/18/les-evolutions-du-bsma-de-mayotte-vues-par-le-general-de-revel/#cCokZZCkWbAgkGOQ.99

SMA LCI montage

Afin de renforcer l’employabilité de ses volontaires, le SMA développe et expérimente en permanence des actions de formation et de développement individuel adaptées aux réalités des territoires ultramarins. De fait, la lutte contre l’illettrisme est une condition de réussite de la mission du SMA dans les Outre-mer. En partenariat avec la société GERIP, le SMA sera à Lyon  les 13 et 14 septembre dans le cadre de la "Cité des pratiques", organisée par l'Agence nationale de Lutte contre l'illettrisme.

couv cite large"Le développement de compétences sociales, définies comme l’ensemble des compétences communes à tous les métiers et à tous les niveaux de responsabilité, impose une prise en compte des spécificités culturelles de la jeunesse considérée et nécessite souvent une acquisition et/ou un renforcement de ces compétences.

Ceux-ci sont obtenus en :

> en prenant en compte la globalité des besoins et potentiels de la personne,

> en favorisant la confiance en soi et en cultivant le goût de la réussite progressive,

> en partenariat avec des acteurs publics, privés et associatifs.

En accueillant près de 40% de jeunes en situation d’illettrisme, le SMA est un acteur important dans les Outre-mer de la lutte contre ce facteur d’exclusion sociale. Le SMA est signataire de la charte illettrisme et illectronisme de l'ANLCI.

De fait, la lutte contre l’illettrisme irrigue l’ensemble du dispositif avec un effort marqué durant la formation délivrée au sein du SMA."

Extrait de "La lutte contre l'illettrisme au SMA" (.pdf, 750Ko)


crédit photos (c) David Damoison - Gilles Gesquière - Le SMA