Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Polynésie : le régiment de la seconde chance

Défiler au pas, se mettre au garde à vous et apprendre à installer de la fibre optique. Voila une des journées type au RSMA. Le régiment du service militaire adapté donne une seconde chance à 650 jeunes polynésienschaque année.

Les jeunes sont souvent issus de quartiers difficiles ou en situation d’échec scolaire. 21 formations sont dispensées dans les murs de la caserne. Les cursus sont choisis en fonction des besoins du marché de l’emploi. 82 % des élèves trouvent un travail à l’issue.


Article complet : https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/rsma-ecole-seconde-chance-631846.html

Reportage de Thomas Teriiteporuarai et Patita Savea pour Polynésie 1ere

eompntApprentis d’Auteuil, les Compagnons du Devoir et du Tour de France, le Secours Catholique-Caritas France et le Service militaire adapté s’associent pour organiser, pour la première fois, une rencontre nationale sur le thème “À l’école des Outre-mer – Partageons nos talents”, qui se déroulera le vendredi 17 novembre, de 9h30 à 19h00, à Paris, à la veille de la Journée Outre-mer Développement et en présence d'Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

1,2 million d’habitants de moins de 30 ans, des jeunes souvent peu qualifés, un taux de chômage quasiment doublé par rapport à la métropole… voici les défis auxquels les territoires des Outre-mer doivent faire face. Forts de leur expérience sur le terrain auprès des jeunes, qu’ils soient en difculté scolaire, en insertion ou en situation de précarité, les quatre organismes ont décidé d’agir ensemble pour mettre en valeur les richesses des Outre-mer, explorer les initiatives remarquables développées dans ces territoires en matière d’éducation, de formation, d’insertion, et débattre sur les attentes et les perspectives de développement de ces régions.

Nourrie de témoignages, de contributions en ateliers, d’expressions artistiques   travaillées avec des jeunes ultramarins, cette première rencontre nationale rassemblera 200 participants, dont 70 jeunes et leurs accompagnants venant des Outre-mer. Ce colloque veut ainsi permettre aux jeunes, aux professionnels de l’éducation et de l’insertion, et aux acteurs locaux de valoriser les réussites à travers des témoignages clairs et objectifs, mais aussi défnir leurs problématiques et leurs attentes envers la métropole.

Lire le dossier de presse