Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Polynésie : le régiment de la seconde chance

Défiler au pas, se mettre au garde à vous et apprendre à installer de la fibre optique. Voila une des journées type au RSMA. Le régiment du service militaire adapté donne une seconde chance à 650 jeunes polynésienschaque année.

Les jeunes sont souvent issus de quartiers difficiles ou en situation d’échec scolaire. 21 formations sont dispensées dans les murs de la caserne. Les cursus sont choisis en fonction des besoins du marché de l’emploi. 82 % des élèves trouvent un travail à l’issue.


Article complet : https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/rsma-ecole-seconde-chance-631846.html

Reportage de Thomas Teriiteporuarai et Patita Savea pour Polynésie 1ere

safran capgrasEn 2017, 22% des volontaires stagiaires du Service militaire adapté qui ont été insérés ont choisi la mobilité.

Que ce soit pour un emploi ou une poursuite de formation, la mobilité offre la possibilité de renforcer les compétences acquises notamment en découvrant de nouveaux environnements.

Pour favoriser cette mobilité, le SMA a mis en place des partenariats robustes et innovants, ainsi qu'une cellule entièrement dédiée au suivi des jeunes, en liaison avec les entreprises et organismes de formation de métropole. 

 

Continuer sous l'uniforme
Si certain.e.s ont choisi de s'engager dans les Forces armées (5%) manifestant ainsi leur attachement à servir dans un cadre qui leur convient, d'autres rejoignent le Détachement de Périgueux (DSMA) pour préparer un titre V en partenariat avec l'AFPA de Boulazac

 

Des partenariats gagnants

mobilite 02Le Service militaire adapté a mis en place une politique de partenariats afin de faciliter la venue de jeunes ultramarins. C'est le cas avec les Compagnons du Devoir qui permet de trouver un environnement proche de celui quitté (hébergement, règle de vie collective, accompagnement individualisé,...) mais aussi avec des entreprises fortement impliquées dans les démarches RSE*. A titre d'exemples, un jeune issu du Régiment de la Guyane (2014) et deux jeunes tout juste sortis du DSMA de Périgueux viennent de rejoindre Belfort dans le cadre d’un recrutement spécial chez General Electric. Ils seront en formation (CQP métallurgie) jusqu’en novembre 2018, puis bénéficieront d’un CDI comme Mécaniciens et bobiniers.

Citons également le partenariat avec Campus Veoliaoù un ex-stagiaire du régiment de la Martinique termine cette année sa formation en maintenance de véhicule. D'autres entreprises font confiance à la qualité des jeunes formés par le SMA telles que SERIS, EVESA, Brézillon, Safran Helicopter engines, Groupe NS, Eamus Cork,... et construisent ainsi un véritable parcours sécurisé qui permet aux jeunes volontaires du SMA de franchir le pas de la mobilité.

 

Une cellule mobilitésma ico FBmob

Pour appuyer ces entreprises, le SMA a mis en place une cellule entièrement dédiée à la relations aux entreprises et à l'accompagnement de ses jeunes en mobilité. Elle fait le lien entre les régiments, LADOM, les entreprises ou les organismes de formation métropolitains. Par ailleurs, cette cellule a créé une page Facebook afin d'animer la communauté des ultramarins venus sur le continent afin d'échanger bonnes pratiques et conseils, ainsi que de fournir un point de contact dans telle ou telle entreprise. Contacter la cellule Mobilité

 

Découvrez les témoignages de Jonika (Guyane), Soufiane (Mayotte) et Sébastien (La Réunion) qui ont fait le choix de la mobilité


*Responsabilité sociale des entreprises