Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Guadeloupe : témoignage d'un ancien volontaire (décembre 2015)

TV-Gwada1-20151209

Se former au SMA et rebondir en métropole

Guadeloupe 1ère et Alizés TV ont diffusé un portrait de David Gob, ancien volontaire stagiaire Guadeloupéen de la filière menuiserie en 2010. Aujourd'hui, cinq ans plus tard, il s'apprête à ouvrir une créperie à Quimper. A son compte !

Une réussite dont il remercie le Régiment de la Guadeloupe.

 


Communication

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 SMA even2018 bandeau
 

en téléchargement :

 

inscription individuelle obligatoire
http://bit.ly/2DhSJVg


Adresse :
Palais d'Iéna

siége du CESE
9 place d'Iéna - 75016 Paris - M° Iéna 

Tenue : T21 pour le personnel militaire

16h00 - Ouverture
M. Jean-Etienne ANTOINETTE, président de la délégation Outre-mer au CESE
et Général Thierry de LADOUCETTE, commandant le SMA


16h15 - Tables rondes

16h20 : au service des dynamiques territoriales

16h50 : au service des compétences individuelles

17h45 : au service de la communauté nationale



à partir de 18h30

Bilan 2017, SMA6000 et perspectives
Général Thierry de LADOUCETTE, commandant le SMA

Allocution et présentation de SMA2025

Madame Annick GIRARDIN, ministre des Outre-mer


19h30 : cocktail

 
SMA even2018 frise

Assemblée constitutionnelle de la République, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) favorise le dialogue entre les différentes composantes et la société civile organisée et qualifiée en assurant l’interface avec les décideur·euse·s politiques. Suivez l’actualité du CESE et de ses travaux : www.lecese.fr
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
SMA taxe2018Le Service militaire adapté (SMA), opérateur majeur du Ministère des Outre-mer, est un organisme de formation socioprofessionnelle qui offre à 6 000 jeunes français d’outre-mer, éloignés du marché de l’emploi et de la qualification, la possibilité de suivre une formation visant leur insertion dans le monde du travail.

La taxe d’apprentissage est le seul impôt pour lequel les entreprises ont le choix de l’affectation.

Alors, pensez SMA !

Lettre du ComSMA - Formulaire

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Premier ministre, Édouard Philippe s’est rendu lundi en fin de matinée au Régiment du service militaire adapté, en compagnie d'Annick Giradin, Ministre des Outre-mer, et de Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Il y a notamment visité la « Ferme », le pôle de formation de la plate-forme des Métiers de la terre.

« Cette visite est une volonté de l’État puisque c’est un dispositif tourné vers la jeunesse. Les assises des Outre-Mer qui vont s’ouvrir sont essentiellement tournées vers la jeunesse. Je pense que parmi les dispositifs que le premier ministre va découvrir, le RSMA est un dispositif qui fonctionne en Nouvelle-Calédonie », avançait le lieutenant-colonel de Villers. lire l'article

NC RSMA Revue8883

crédit Photo : Ivan Cotignola

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Chaque année,dans le cadre de leur formation à l’Ecole Polytechnique, des jeunes étudiants font le choix du Service militaire adaptéafin d’acquérir une expérience réelle de commandement. Ils sont dix-neuf cette année, dont quatre jeunes femmes, à rejoindre les régiments du SMA pour une durée de 4 mois et aller à la rencontre de volontaires qui attendent beaucoup d'eux. Dépaysement culturel et brassage social qui font la force de ce rendez-vous à forte valeur humaine.

SMA X 20171205

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Du décrochage scolaire à l'insertion professionnelle


 

Retrouver la fierté et être volontaire pour son projet professionnel


 

Recruter des formateurs professionnels


 

Accompagner tous les acteurs et opérateurs des Outre-mer


 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

1,2 million d’habitants de moins de 30 ans, des jeunes souvent peu qualifés, un taux de chômage quasiment doublé par rapport à la métropole… voici les défis auxquels les territoires des Outre-mer doivent faire face. Forts de leur expérience sur le terrain auprès des jeunes, qu’ils soient en difculté scolaire, en insertion ou en situation de précarité, Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du Devoir et du Tour de France, le Secours Catholique-Caritas France et le Service militaire adapté ont décidé d’agir ensemble pour mettre en valeur les richesses des Outre-mer,explorer les initiatives remarquables développées dans ces territoires en matière d’éducation, de formation, d’insertion, et débattre sur les attentes et les perspectives de développement de ces régions.

Retour en tweets sur une semaine dense et passionnante.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

DOf43N1XUAAo8na La jeunesse des Outre-mer est en effet au cœur des préoccupations du gouvernement. Elle représente pas moins de 1,2 million de jeunes (2015), soit près de 50 % de la population globale des Outre-mer. Une jeunesse marquée par le chômage, la délinquance, les problèmes de mobilité, de déscolarisation, et de citoyenneté. Aujourd’hui, on estime que six jeunes d’Outre-mer sur dix ne sont ni en situation d’études, ni en situation d’emploi. Les Assises des Outremer ont été lancées début octobre. Elles vont durer sept mois. Durant ce temps, la parole va être donnée aux habitants de cette France périphérique.

Vendredi 17 Novembre à Paris, les Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du devoir, le Secours catholique, et le Service militaire adapté organisent une journée "A l’école des Outre-mer, partageons nos talents".

Une journée de débat pour parler de cette jeunesse et mettre en valeur les richesses en matière d’éducation, de formation, d’insertion, mais aussi débattre des perspectives de développement.


 crédit photo : Caroline Vivant @AAuteuil