Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Polynésie : le régiment de la seconde chance

Défiler au pas, se mettre au garde à vous et apprendre à installer de la fibre optique. Voila une des journées type au RSMA. Le régiment du service militaire adapté donne une seconde chance à 650 jeunes polynésienschaque année.

Les jeunes sont souvent issus de quartiers difficiles ou en situation d’échec scolaire. 21 formations sont dispensées dans les murs de la caserne. Les cursus sont choisis en fonction des besoins du marché de l’emploi. 82 % des élèves trouvent un travail à l’issue.


Article complet : https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/rsma-ecole-seconde-chance-631846.html

Reportage de Thomas Teriiteporuarai et Patita Savea pour Polynésie 1ere

Communication

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

a la reunion pauline et florian ont trouve le parfait equilibre entre sport de plein air nourriture chamarree et douceur de vivre photo dr 1560081229

Un poste en tant que Formateur Logistique au Régiment du SMA de La Réunion ? L’occasion s’est présentée et ils ont sauté dessus. Depuis novembre 2015, Florian et Pauline Durque habitent la Réunion. Un choix de vie que ne regrettent pas les Creusotins.

... Il a suffi d’un laps d’inactivité à la fin du DUT logistique de Florian pour qu’ils sautent un pas qu’ils n’auraient jamais imaginé sauter : « Je suis allé toquer à la porte du Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées, NDLR), se remémore le Creusotin de 27 ans. On m’a proposé un poste spécial, formateur logistique pour des jeunes en service militaire adapté (RSMA, NDLR) dans les Dom-Tom. »

L’idée est alors de s’engager pour un an et demi pour commencer. Cela fait trois ans et demi maintenant qu’ils sont installés à Saint-Pierre...


crédits : Le Journal de Saone et Loire / Francois Henrard / DR

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

[26.06.2019 - Assemblée générale] et le Service militaire adapté renouvellent leur partenariat pour répondre aux enjeux de l’insertion des jeunes volontaires du SMA par l’apprentissage dans les territoires d’outre-mer.

SMA et CMA France 2019

en photo de gauche à droite : Général Thierry de LADOUCETTE, commandant le SMA et M. Bernard STALTER, président de CMA France

crédits : https://twitter.com/apcmafrance/status/1143849026342854657

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

DC91XMsU0AARenf

Dépassement de soi, esprit d'équipe, cohésion et solidarité, telles sont les valeurs que les volontaires et les cadres des régiments du SMA ont porté aux quatre coins du globe du 21 au 23 juin 2019. L'enjeu : montrer leur soutien à leurs camarades de l'armée de Terre, blessés en opérations. Des parenaires insitutionnels et privés ont été associés aux événements organisés. Car loin des yeux peut-être, mais près du coeur toujours !!!


 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

D9 uT1CWsAEbJ9d

Après la Martinique et la Guyane, la Réunion a accueilli la 3e escale du "Trophy Table Art" du 15 et 23 juin 2019. Fondé par Béatrice FABIGNON, Cheffe spécialisée en gastronomie Créole et entouré de Mr Emmanuel FOURNIS, Maître d'hôtel, sommelier et ambassadeur France de la "Fondation Paul BOCUSE" et de Mr Stéphane GUENAUD, Argentier au Palais de l'Elysée, ce concours a pour objectif de revaloriser les filières de l’hôtellerie-restauration dans les Outre-mer. L'occasion pour deux volontaires du Régiment du SMA de la Réunion de se distinguer.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

smatelier2 19062019

Le 19 juin 2019 s’est tenu le deuxième SMAtelier qui avait pour thème «Identifier et stimuler les leviers d’acquisition des savoirs ». Une sociologue, un médecin des armées, une psychologue, une coach en développement personnel, des organismes d’accompagnement et de formation (ANLCI, Apprentis d’Auteuil, Compagnons du devoir, AVVEJ,…) étaient réunis à l’initiative du Service militaire adapté pour répondre aux questions suivantes : Comment favoriser l’acquisition des savoirs et des compétences au vu des freins affectant les volontaires du SMA ? Quels sont ces obstacles? Comment mettre en place des conditions favorables à l’acquisition des savoirs et des compétences ?

Plusieurs pistes de résolutions ont été explorées et s’avèrent complémentaires. S’appuyant sur des méthodes éprouvées et enrichies depuis près de 60 ans, le SMA peut continuer à servir comme plate-forme à la mise en œuvre de ces pistes, visant à détecter au plus tôt les difficultés et les freins d’apprentissage et renforcer les compétences des volontaires ultramarins en vue de s’insérer socioprofessionnellement de manière durable les jeunes accueillis.

Les réflexions ouvertes doivent permettre d’établir un plan opérationnel afin de proposer un nouveau projet pédagogique pour 2020 visant à remédier aux obstacles médicaux, psychologiques et sociaux. Celui-ci, pleinement inscrit dans #SMA2025, sera par la suite décliné dans les régiments au regard des spécificités territoriales.

Lire en complément l'article d'Outremers360

 

smatelier

 

Prochain atelier : 12 décembre 2019 - sécuriser les parcours et favoriser l'employabilité durable


Crédit photo : Charles Baudry - Outremers360

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 SMA EHESP mars2019

Comment établir une relation de confiance ? Comment bien accompagner un jeune en situation d’échec ? Autant de questions auxquelles doivent répondre les cadres du SMA dans le cadre de leurs mission. Pour les aider, le capitaine Frédéric Lardoux s’est entretenu avec Virginie Muniglia, sociologue à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes sur les manières d’établir une relation solide avec ces jeunes.

Cet entretien a eu lieu pour donner des clés aux futurs cadres affectés au SMA l’été prochain. En effet, pour la plupart, ils seront au contact direct de nouveaux territoires et d’une jeunesse en difficulté à laquelle ils n’ont pas été confrontés au quotidien. Bien préparer les cadres en s’entourant des expertises nécessaires, c’est l’une des conditions de réussite de la mission SMA dans les Outre-mer. C’est l’un des points majeurs du projet SMA2025.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Au SMA l’insertion des jeunes ultramarins passe aussi par une mobilité. 22% des jeunes insérés en 2018 ont choisi cette possibilité. Elle permet de poursuivre son projet d’insertion professionnelle dans l’Hexagone soit via l’alternance, soit via un cursus de formation continue, soit directement via un emploi.

Cette mobilité peut-être prise en compte par différents opérateurs (LADOM, CNARM,…) et en partenariat également avec des organismes de formation et des entreprises.

Néanmoins, même si tout est réuni pour sécuriser cette mobilité, elle nécessite d’être préparée. Outremers360 vous fait découvrir le témoignage de six jeunes volontaires originaires des Antilles, de Guyane, de La Réunion... Avec leurs craintes, leurs espoirs et surtout avec la détermination d’avoir fait le bon choix pour eux !

crédits : Outremers360/Eline Ulyse - SMA/POPS/Mobilité