Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Outremer : comment offrir des perspectives d'avenir aux jeunes

DOf43N1XUAAo8na La jeunesse des Outre-mer est en effet au cœur des préoccupations du gouvernement. Elle représente pas moins de 1,2 million de jeunes (2015), soit près de 50 % de la population globale des Outre-mer. Une jeunesse marquée par le chômage, la délinquance, les problèmes de mobilité, de déscolarisation, et de citoyenneté. Aujourd’hui, on estime que six jeunes d’Outre-mer sur dix ne sont ni en situation d’études, ni en situation d’emploi. Les Assises des Outremer ont été lancées début octobre. Elles vont durer sept mois. Durant ce temps, la parole va être donnée aux habitants de cette France périphérique.

Vendredi 17 Novembre à Paris, les Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du devoir, le Secours catholique, et le Service militaire adapté organisent une journée "A l’école des Outre-mer, partageons nos talents".

Une journée de débat pour parler de cette jeunesse et mettre en valeur les richesses en matière d’éducation, de formation, d’insertion, mais aussi débattre des perspectives de développement.


 crédit photo : Caroline Vivant @AAuteuil

Communication

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le caporal-chef Eddy Odules du RSMA de Nouvelle-Calédonie sacré vice-champion d’Europe de Yoseikan Budo en Suisse

Le 18 mai 2013 à Visp en Suisse, le caporal-chef Eddy Odules, adjoint au casernement du RSMA-NC, a été sacré vice-champion d’Europe de Yoseikan Budo (-75 kg).

Ce passionné d’arts martiaux a développé depuis 1998, ce goût pour le sport de haut niveau, tout au long d’un parcours rythmé par les compétitions, galas et podiums dans plusieurs disciplines. Il choisit le Yoseikan Budo en 2009, discipline dans laquelle il est rapidement sacré champion de France (2011, -75kg).

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’édition 2013 de mise en condition opérationnelle des cadres militaires affectés au SMA à partir de l’été 2013, aura une nouvelle fois rencontré un vif succès. 275 participants ont été réunis autour de plusieurs modules spécifiques entre avril et mai afin de se préparer à leurs futures fonctions au sein des régiments du SMA outre-mer.

Ainsi, après une présentation générale du SMA et de l’esprit qui devra animer chaque cadre durant les deux, voire trois années, au service de la jeunesse d’outre-mer, ils ont bénéficié durant une deuxième journée des conseils des instructeurs géographiques de l’Ecole Militaire de spécialisation à l’outre-mer et l’étranger (EMSOME), visant à les sensibiliser, ainsi que leurs conjoints, aux spécificités culturelles de la collectivité ou du département dans lequel ils seront respectivement affectés.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

SMApartenairesNeuf années de travail en commun, près de 50 jeunes insérés dans l’emploi, une même passion et un même engagement : ainsi pourrait-on résumer les liens qui unissent le Groupe NS et le Service militaire adapté.

Ces deux acteurs de l’insertion ont tenu à rendre hommage à leurs partenaires le 27 mars 2013 lors d’un événement fort : le renouvellement de leur convention. Professionnels de l’emploi du bassin économique de l’Oise, représentants de la formation professionnelle et délégué du préfet de l’Oise ont pu témoigner leur soutien au Groupe NS et rencontrer les représentants du SMA.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Poursuivant ses visites de commandement au sein des différentes unités du Service militaire adapté, le général Loiacono s’est rendu fin avril dernier à Koumac et à Kone, les deux sites de Nouvelle-Calédonie où est implanté le SMA.

En préambule de cette visite : une journée marquée par la présence de Sylvie Robineau, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, chargée notamment de la formation professionnelle, et de Jean-Jacques Brot, Haut-commissaire de la République. Cette journée fut l’occasion d’inaugurer l’un des bâtiments d’hébergement récemment achevé et cofinancé par le gouvernement, et de poser la première pierre du futur bâtiment d’instruction du régiment.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

.

Le cinquième rendez-vous SMAvenir s’est tenu le jeudi 28 mars au restaurant club La Varenne autour du thème ‘Formons pour l’emploi’. Pour cet atelier-déjeuner, le général Loiacono, commandant le SMA, avait invité des acteurs partenaires de la performance du SMA. A ce titre, les responsables des organismes de formation d’ACSEA1, de l’AFPA2, de l’IFCASS3, de MFR4 et de Prom’hôte ont répondu présent. En outre, L’Agence d’outre-mer à la mobilité, LADOM, partenaire indissociable du SMA pour les formations en métropole des ultramarins, était associée à cette rencontre.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Assemblé nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH), fédération rassemblant plus de 5 000 entreprises françaises, a sollicité le SMA pour intégrer sa commission 2013 sur l'inclusion des jeunes dans emploi.

Le comité portait en partie sur le public des décrocheurs scolaires : le chef de bataillon Guillaume Larabi du SMA a ainsi présenté l’action du SMA et pourra exposer au cours des prochaines séances aux participants - DRH, consultants et chercheurs en Ressources Humaines - les piliers de la pédagogie de « resocialisation » du SMA, parmi lesquels :

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Iohann, peux-tu nous expliquer pourquoi tu as choisi de faire le parcours SMA ?

Cela faisait plusieurs mois que je n’arrivais pas à trouver de travail à Tahiti : le SMA me tentait car un ami m’avait dit que j’allais pouvoir y faire une formation en climatisation qui est un secteur qui marche bien sur l’île, et, en plus, découvrir la vie militaire.

As-tu été surpris par l’expérience ?

Oui ! Le rythme de la vie militaire c’était très différent de ma vie chez moi : les règles, les horaires, la tenue, le respect des chefs … Ca fait bizarre au début. La vie en commun aussi c’est un grand changement, mais ça fait pas de mal !