Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#NouvelleCalédonie : former sur les métiers qui recrutent

 LNC mines 20181204source : les Nouvelles Calédonniennes - 03/12/2018

 
Engagées dans une montée en production ou une démarche de productivité, les entreprises minières souffrent d’un manque de conducteurs d’engin diplômés. Plusieurs facteurs expliquent ce déficit, de la taille du marché au turnover important en passant par un défaut d’anticipation parfois.
 
Le régiment du SMA de Nouvelle-Calédonie a conçu et mis en place une formation qui prépare les futurs collaborateurs dont les entreprises ont besoin.

 

2015-04-Re-belleLe Régiment du Service Militaire Adapté de La Réunion (RSMA-R) accueille chaque année près de 1500 jeunes en insertion. Parmi eux de plus en plus de jeunes filles.

Belle, le supplément hebdomadaire du Quotidien de la Réunion, consacre un numéro à ces jeunes femmes qui font ou ont fait le choix de s'en sortir !

EXTRAITS

"En 2015, le taux de féminisation des filières du régiment atteint 15%. Toutes catégories confondues, elles sont aux alentours de 220 femmes au RSMA-R au mois de mars 2015. On les retrouve surtout sur l’hôtellerie, restauration, alimentation, commerce, gestion ou service aux particuliers et aux collectivités [...] Le personnel d’encadrement se féminise lui aussi petit à petit. Le régiment assume d’abord un rôle éducatif et accompagne les volontaires pour une formation à l’insertion solide et individualisée."

belle-mar2015

LYDIE F., 25 ANS, future conductrice de bus
"Aujourd’hui, je me vois bien conductrice de bus sans problèmes. Avec le RSMA-R, je suis mieux armée pour l’emploi. Le plus difficile aura été de croire en moi mais dans ce passage au RSMA-R, on a tout à gagner si l’on suit les règles. Dans ma section, nous sommes 2 filles pour 25 garçons. Si on le veut, le régiment apporte beaucoup à un jeune. Aux filles tout autant qu’aux garçons".

MARIE-CHRISTY P. 19 ANS
"J’ai saisi une opportunité que je n’aurai eu nulle part ailleurs et qui est essentielle pour moi ici : j’ai pu passer mon permis de conduire. Je dis aux jeunes de se lancer. Le RSMA-R ouvre plein de portes. En tout cas, venir ici m’a permis de m’ouvrir et d’apprendre à mieux m’exprimer».

 

[Télécharger le dossier]

 


(c) Le Quotidien de La Réunion - Dossier : Martine Salama Hoareau