Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Polynésie : le régiment de la seconde chance

Défiler au pas, se mettre au garde à vous et apprendre à installer de la fibre optique. Voila une des journées type au RSMA. Le régiment du service militaire adapté donne une seconde chance à 650 jeunes polynésienschaque année.

Les jeunes sont souvent issus de quartiers difficiles ou en situation d’échec scolaire. 21 formations sont dispensées dans les murs de la caserne. Les cursus sont choisis en fonction des besoins du marché de l’emploi. 82 % des élèves trouvent un travail à l’issue.


Article complet : https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/rsma-ecole-seconde-chance-631846.html

Reportage de Thomas Teriiteporuarai et Patita Savea pour Polynésie 1ere

2015-06-cdt-le_Un_jardin

Alexandre Jardin : "Les gamins jouent et apprennent à lire devant un ordinateur [...] et ça marche"

Dans un entretien donné à l'hebdomadaire "le Un", l'écrivain Alexandre Jardin a valorisé le SMA comme  étant "une des meilleures écoles de la seconde chance".

201506-SMA-alexjardin

L'auteur avait également mis en avant le dispositif militaire d'insertion socioprofessionnel pour les jeunes ultramarins lors d'un autre entretien accordé à Paris Match en avril 2015 : "Le service militaire n’a jamais cessé dans les Dom-Tom, il se nomme aujourd’hui SMA, pour “service militaire adapté”. Les militaires ont mis en place un système efficace qui dure dix mois, à l’issue duquel 77 % des jeunes de 20 à 23 ans participant au programme obtiennent un contrat de travail. Près de la moitié d’entre eux ont un CDI ou un CDD de plus de six mois. Ils ont lutté contre l’illettrisme de façon spectaculaire." [Lire l'entretien]