Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#SMA2025 : Comprendre la jeunesse pour mieux l’accompagner, le défi du SMA.

 SMA EHESP mars2019

Comment établir une relation de confiance ? Comment bien accompagner un jeune en situation d’échec ? Autant de questions auxquelles doivent répondre les cadres du SMA dans le cadre de leurs mission. Pour les aider, le capitaine Frédéric Lardoux s’est entretenu avec Virginie Muniglia, sociologue à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes sur les manières d’établir une relation solide avec ces jeunes.

Cet entretien a eu lieu pour donner des clés aux futurs cadres affectés au SMA l’été prochain. En effet, pour la plupart, ils seront au contact direct de nouveaux territoires et d’une jeunesse en difficulté à laquelle ils n’ont pas été confrontés au quotidien. Bien préparer les cadres en s’entourant des expertises nécessaires, c’est l’une des conditions de réussite de la mission SMA dans les Outre-mer. C’est l’un des points majeurs du projet SMA2025.

Lire la suite...

2015-09-PF-divers

Le service militaire adapté comme école de la discipline et du savoir vivre.

A Arue, des jeunes volontaires du régiment suivent un programme de remise à niveau scolaire en mathématiques et en français, notamment pour lutter contre l'illettrisme. Ce programme a retenu l'attention des media polynésiens.

  • Sur Polynésie 1ère : "les jeunes volontaires sont également préparés, et présentés, au certificat de formation général (CFG), diplôme national susceptible d’offrir un emploi ou de poursuivre des études. Les jeunes volontaires sont également préparés, et présentés, au certificat de formation général (CFG), diplôme national susceptible d’offrir un emploi ou de poursuivre des études. Chaque année, le taux de réussite à ce diplôme dépasse les 98%, avec en 2014 un taux d’insertion dans le monde du travail de 78%."

  • Sur TNTV : "C'est souvent un sujet tabou, et pourtant l'illettrisme concerne près de 38% des jeunes qui se présentent aux journées défense et citoyenneté. Un frein social mais aussi une difficulté supplémentaire pour s'insérer dans le marché du travail. Au régiment du service militaire, ces jeunes volontaires reprennent les bases du français avec des exercices de conjugaison et de grammaire."

  • Sur ladepeche.pf : "Une équipe qui gagne. La ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue hier en fin de matinée, au régiment du service militaire adapté (RSMA) de Polynésie française, situé au camp de Arue, dans le cadre des journées nationales d’actions contre l’illettrisme. Le RSMA est un acteur actif dans cette lutte quotidienne. Quant à l’union État-Pays (civils et militaires), elle n’est pas vaine, loin sans faux."