Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Outremer : le SMA au contact des jeunes et des territoires

Recruter, former et insérer sont les missions (re)connues des régiments du SMA. Ils participent également aux enjeux sociétaux des territoires où ils sont implantés. Humblement, sans économiser leur temps et leur énergie, volontaires et cadres du SMA s'engagent aux cotés des acteurs et des opérateurs locaux.

Petite sélection des derniers reportages ou communications au service de l'emploi des jeunes et des territoires. 


#NouvelleCalédonie : un forum santé affective et sexuelle pour les jeunes du RSMA-NC (Facebook)

rsmanc violences

Les volontaires du RSMA-NC ont participé à une journée d’information sur les questions liées à la santé affective et sexuelle. Une démarche initiée par le service de santé du régiment en partenariat avec la DPASSPS de la Province Nord, le Comité de Promotion de la Santé Sexuelle (CP2S), Solidarité SIDA, SOS Écoute, SOS violences sexuelle et l’hôpital de Koné. 10 ateliers ont ainsi été installés, afin que l’ensemble des volontaires du SMA, y compris ceux de Koné, puissent être informés.
Cette action du RSMA-NC intervient dans le cadre de la mise en œuvre du plan #SMA2025 où la prise en charge globale des volontaires tient une place primordiale : une formation sur le savoir-faire mais également le savoir-être intégrant l’apprentissage de la citoyenneté, un suivi médical, des actions collectives de prévention et d’information. [Lire l'article des Nouvelles Calédoniennes]

Lire la suite...

lemonde 2017novLors de sa journée de visite en Martinique, le premier ministre a salué l’action de jeunes engagés volontaires partis secourir les habitants de Saint-Martin après le passage d’Irma.

Par Cédric Pietralunga, Martinique, envoyé spécial

Le RSMA s’inscrit dans les efforts menés par les départements d’outre-mer pour tenter de retenir leurs jeunes actifs. « Les Antilles françaises sont confrontées à un choc démographique majeur, avec un vieillissement accéléré de leur population », s’inquiète-t-on à Matignon. Chaque année, la Martinique perd 2 000 à 3 000 habitants, sur une population estimée à environ 380 000 personnes. Faute d’emploi, un nombre croissant de jeunes actifs sont obligés de partir en métropole ou de s’exiler à l’étranger.

« Il faut inciter ces jeunes à rester sur place et donc leur fournir des formations qui leur permettent de trouver du travail », explique l’entourage de M. Philippe.

lire l'article du Monde