Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Mayotte : les évolutions du BSMA par le Général de Revel

my domtomactu19022016

A Mayotte, ils étaient 513 volontaires-stagiaires à apprendre un métier sous les drapeaux en 2015, ils seront 533 dans le cadre de cette montée en puissance. La rigueur militaire rattrape ceux qui ne savaient pas trop à quel destin se vouer :  » Nous allons au delà de notre mission d’accueil de 60% de jeunes sans aucun diplôme et de 30% d’illettrés puisqu’ils étaient 44% l’année dernière à Mayotte, souligne le général de Revel.

Un choix bénéfique que celui du BSMA de Mayotte, puisque son taux d’insertion est le plus élevé des SMA,  » 86%, dont la moitié est inséré dans l’emploi, précise...


En savoir plus sur http://www.domtomactu.com/2016/02/18/les-evolutions-du-bsma-de-mayotte-vues-par-le-general-de-revel/#cCokZZCkWbAgkGOQ.99

megaphonerpAlors que le gouvernement initie, avec les Assises des Outre-mer, un temps de réflexion et d’échange impliquant l’ensemble des ultra-marins, le Labo des histoires souhaite profiter de cette période pour donner la parole aux jeunesses des Outre-mer. Le mégaphone magique, projet en partenariat avec le Service militaire adapté et les Apprentis d’Auteuil,  est soutenu par le ministère des Outre-mer.

Avec ce projet, le Labo des histoires accompagne des enfants, adolescents et jeunes adultes ultramarins, âgés de 5 à 25 ans, dans l’écriture de textes courts inspirés par un inducteur simple.

MégaphoneSD 1La participation au projet se fera au moyen d’un formulaire dédié accessible mi-janvier. Des ateliers d’écriture sont prévus dans de nombreux territoires ultramarins, notamment avec les deux partenaires du projet. 

Le Service militaire adapté, partenaire historique de l’association, propose des ateliers d’écriture aux volontaires des régiments (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion et Nouvelle-Calédonie) ainsi qu’au sein du bataillon de Mayotte et du détachement de Périgueux.

Les Apprentis d’Auteuil, actifs dans l’Océan indien, les Antilles et la Guyane, sont également associés afin que les jeunes qui sont accueillis dans leurs établissements puissent participer au projet.

Lors de son déplacement en Martinique la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, avait annoncé le lancement à venir de ce projet. A présent il ne nous reste plus qu’à écrire et tester ce mégaphone. Et voir s’il est vraiment magique !

Exemple d'un atelier avec les volontaires du Régiment du SMA de Nouvelle-Calédonie