Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Mayotte : les évolutions du BSMA par le Général de Revel

my domtomactu19022016

A Mayotte, ils étaient 513 volontaires-stagiaires à apprendre un métier sous les drapeaux en 2015, ils seront 533 dans le cadre de cette montée en puissance. La rigueur militaire rattrape ceux qui ne savaient pas trop à quel destin se vouer :  » Nous allons au delà de notre mission d’accueil de 60% de jeunes sans aucun diplôme et de 30% d’illettrés puisqu’ils étaient 44% l’année dernière à Mayotte, souligne le général de Revel.

Un choix bénéfique que celui du BSMA de Mayotte, puisque son taux d’insertion est le plus élevé des SMA,  » 86%, dont la moitié est inséré dans l’emploi, précise...


En savoir plus sur http://www.domtomactu.com/2016/02/18/les-evolutions-du-bsma-de-mayotte-vues-par-le-general-de-revel/#cCokZZCkWbAgkGOQ.99

 LNC mines 20181204source : les Nouvelles Calédonniennes - 03/12/2018

 
Engagées dans une montée en production ou une démarche de productivité, les entreprises minières souffrent d’un manque de conducteurs d’engin diplômés. Plusieurs facteurs expliquent ce déficit, de la taille du marché au turnover important en passant par un défaut d’anticipation parfois.
 
Le régiment du SMA de Nouvelle-Calédonie a conçu et mis en place une formation qui prépare les futurs collaborateurs dont les entreprises ont besoin.