Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Polynésie française : une cheffe et un drapeau

pf passcom201707 00Ce 21 juillet 2017 est à marquer d'une pierre blanche pour le Régiment du Service militaire adapté de Polynésie. Sous la double autorité du Haut Commissaire René Bidal et du général Luc de Revel, commandant le SMA, une cérémonie à forte valeur émotionnelle s'est tenue à Arue. En effet, pour la première fois, le régiment a reçu son propre drapeau et a été placé sous le commandement d'une "vahine", le Lieutenant-colonel Sandrine Attia.

Voir le reportage de TNTV (à 03 mn 54 s)


pf passcom201707 02


 pf passcom201707 01

La semaine dernière, la commune de Mahina a signé avec le RSMA une convention de jumelage.

Implanté à Mahina en 1995, le groupement du service militaire adapté (GSMA) devait partir dix ans plus tard après être devenu un régiment (RSMA). Si ce départ a été un déchirement et aussi une perte pour Mahina, le lien n’a jamais vraiment été rompu entre la commune et la structure de formation. Des cérémonies de présentation au drapeau et même un défilé ont été organisés à Mahina et la compagnie de commandement, de formation professionnelle, de logistique et d’instruction (CCFPLI) a même remplacé la tige de l’ancre de l’insigne des forces marines par le phare de la pointe Vénus. Cet amour, qui dure depuis si longtemps, ne pouvait pas en rester là. C’est pourquoi, la semaine dernière, la commune de Mahina a signé avec le RSMA une convention de jumelage. C’est le premier rapprochement du genre formalisé pour le régiment.

Retrouvez la suite de l'article ici : https://actu.fr/polynesie-francaise/mahina_98725/jumelage-mahina-rsma-une-histoire-d-amour-qui-dure_38238255.html

Crédit image : ©DR