Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Le SMA : un enjeu d'avenirs (mars-avril 2015)

2015-04-cdt-enjeuavenirLa transmission des savoirs : agir sur tous les fronts

Reportage réalisé au sein du régiment de La Réunion ( RSMA-R), mars-avril 2015 © Virginie de Galzain/tous droits réservés.
"Depuis plus de 50 ans, le Service militaire adapté (SMA) s’engage au sein d’une mission fondamentale : l’accompagnement et la formation, au sein de 7 régiments, des jeunes d’Outre-Mer en vue d’une insertion professionnelle et sociale civile. Des jeunes de valeur, parfois en grandes difficultés personnelles et scolaires, « volontaires » dans tous les sens du terme pour se faire aider et prendre leur avenir en main." Lire la suite...

mobilité

  • safran capgrasEn 2017, 22% des volontaires stagiaires du Service militaire adapté qui ont été insérés ont choisi la mobilité.

    Que ce soit pour un emploi ou une poursuite de formation, la mobilité offre la possibilité de renforcer les compétences acquises notamment en découvrant de nouveaux environnements.

    Pour favoriser cette mobilité, le SMA a mis en place des partenariats robustes et innovants, ainsi qu'une cellule entièrement dédiée au suivi des jeunes, en liaison avec les entreprises et organismes de formation de métropole. 

  • D rjgAOXYAEv4SK

    Les hôtels et restaurants du Cantal peinent à recruter du personnel qualifié dans un département qui affiche le plus faible taux de chômage de France (5,1%)*. A l’inverse, les départements d’outre-mer comptent le plus fort taux de chômage des jeunes.

    Face à ce constat et dans le cadre du Plan investissement dans les compétences (PIC), la profession, via sa fédération UMIH 15, a mis en place à Aurillac une formation diplômante à destination de 15 jeunes.

  • Au SMA l’insertion des jeunes ultramarins passe aussi par une mobilité. 22% des jeunes insérés en 2018 ont choisi cette possibilité.Elle permet de poursuivre son projet d’insertion professionnelle dans l’Hexagone soit via l’alternance, soit via un cursus de formation continue, soit directement via un emploi.

    Cette mobilité peut-être prise en compte par différents opérateurs (LADOM, CNARM,…) et en partenariat également avec des organismes de formation et des entreprises.

    Néanmoins, même si tout est réuni pour sécuriser cette mobilité, elle nécessite d’être préparée. Outremers360 vous fait découvrir le témoignage de six jeunes volontaires originaires des Antilles, de Guyane, de La Réunion... Avec leurs craintes, leurs espoirs et surtout avec la détermination d’avoir fait le bon choix pour eux !

    crédits : Outremers360/Eline Ulyse - SMA/POPS/Mobilité

     

     

  •  20180912 groupe INFA CAP AEPE 1

    Le 3 septembre 2018, cinq jeunes filles originaires des régimenst du SMA de Guyane, Martinique et Mayotte, ont débuté à l'Institut National de Formation et d’Application (INFA) un CAP AEPE (accompagnement éducatif petite enfance) par alternance avec la mairie de Paris :

    • Marie-Noella 20 ans RSMA Guyane
    • Océane 20 ans RSMA Guyane
    • Rachella 19 ans RSMA Guyane
    • Cynthia 19 ans RSMA Martinique 
    • Doratice 22 ans RSMA Mayotte
  • Vahitua a été volontaire stagiaire au Régiment du SMA de Polynésie française du 03/09/2018 au 21/05/2019. Il a suivi la formation des métiers du Bâtiment et des Travaux publics. Désormais, confiant dans ses compétences, il a décidé de poursuivre sa formation pour obtenir un diplôme.

    Ainsi, à compter du 04/06/2019, il rejoint le centre AFPA du Mans afin de suivre une formation "Technicien d'études du bâtiment en dessin de projet."

    Quittant Tahiti, ses cadres et ses camarades du régiment avaient décidé de lui faire une surprise le soir de son départ vers la métropole.

    Savoir dire "au revoir" et "bonne chance", c'est aussi cela "l'esprit SMA".

    #1formation1métier1avenir #SMA2025

  • Après un passage au Régiment de la Martinique, Mathias C. est arrivé en métropole en septembre 2016 pour effectuer une formation en alternance. Il rejoint SAFRAN Systems aérostructures à Florange (57 ) et poursuit ses études en vue d’obtenir un bac professionnel en Aéronautique au Lycée professionnel Jean Zay de Jarny.

    safran capgras

    Photo (c) Le SMA/P.Ops/Com :Madame RABOT (SAFRAN systems aérostructures) et Monsieur CHEA (Lycée Jean Zay) font un point de situation à mi-parcours avec Mathias sur son lieu de travail

  • smagalerie gyJesse VITALIEN, jeune guyanais, vient d’obtenir un bac pro en Aéronautique. Motivation et formation au RSMA de La Guyane sont quelques clefs de ce parcours remarquable.

    Déjà titulaire d’un Bac Pro en Maintenance Équipement Industriel, Jesse VITALIEN ne trouve pas d’emploi et décide d’entrer au RSMA-Guyane dans la filière RAEP6S (remise à niveau et employabilité dans les métiers du secteur secondaire) en mars 2015. Major de sa promotion de Formation Militaire Initiale, il montre d'emblée sa motivation et sa volonté de réussir au sein du régiment.

  • Un projet de protocole entre le Service militaire adapté (SMA) et l’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité (LADOM) avait été présenté à l’ensemble des représentants territoriaux des deux organismes en octobre 2016. Ce protocole vient d’être signé ce mardi 11 avril 2017 par le général de Revel, commandant le SMA et M. Nestar, directeur général de l’Agence. Un seul but : sécuriser la mobilité des jeunes volontaires du SMA.

    SMA ladom protocole2017