Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Outremer : comment offrir des perspectives d'avenir aux jeunes

DOf43N1XUAAo8na La jeunesse des Outre-mer est en effet au cœur des préoccupations du gouvernement. Elle représente pas moins de 1,2 million de jeunes (2015), soit près de 50 % de la population globale des Outre-mer. Une jeunesse marquée par le chômage, la délinquance, les problèmes de mobilité, de déscolarisation, et de citoyenneté. Aujourd’hui, on estime que six jeunes d’Outre-mer sur dix ne sont ni en situation d’études, ni en situation d’emploi. Les Assises des Outremer ont été lancées début octobre. Elles vont durer sept mois. Durant ce temps, la parole va être donnée aux habitants de cette France périphérique.

Vendredi 17 Novembre à Paris, les Apprentis d’Auteuil, les Compagnons du devoir, le Secours catholique, et le Service militaire adapté organisent une journée "A l’école des Outre-mer, partageons nos talents".

Une journée de débat pour parler de cette jeunesse et mettre en valeur les richesses en matière d’éducation, de formation, d’insertion, mais aussi débattre des perspectives de développement.


 crédit photo : Caroline Vivant @AAuteuil

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

index

2020 02 ComSMA MartiniqueLe général Thierry Laval, commandant le Service militaire adapté, s’est entretenu avec le media numérique Outremers360 pour faire un tour d'horizon des initiatives menées par le SMA.

L’épreuve vécue par les populations avec l’épidémie du coronavirus montre toute la pertinence du modèle SMA dans les Outre-mer et sa capacité à soutenir les opérateurs civils et militaires, notamment dans le cadre de l’opération Résilience.

"Le SMA est présent sur sept territoires d’Outre-mer
où le virus est arrivé selon des rythmes différents."

2020 04 COVID MartiniqueAvant même l’identification des premiers cas, en accord avec la ministre des Outre-mer, des décisions fortes ont été prises pour protéger les volontaires et leurs cadres, mais aussi leurs familles et leurs proches. « Il s’agissait en effet de réduire drastiquement les possibilités de propagation du virus tout en constituant un réservoir de forces non contaminées, capable d’intervenir au profit des populations, dans la durée ».

Ainsi, dès le 19 mars, le général Laval a ordonné que les régiments du SMA suspendent «leur mission principale de formation pour configurer leurs capacités opérationnelles au service des populations et des services. Nos jeunes stagiaires en cours de formation ont donc rejoint leur domicile tandis que nos volontaires techniciens, avec les cadres, se mobilisaient pour mettre sur pied le fonctionnement opérationnel sur des territoires progressivement passés en confinement.»

Si le SMA constitue un dispositif du ministère des Outre-mer dédié à l’insertion, sa nature est également militaire. C’est pourquoi la ministre a décidé, le temps de cette crise, de mettre leurs capacités opérationnelles sous l’autorité du commandant militaire de chaque zone afin d’en optimiser l’emploi et le soutien. «Les procédures sont rôdées. Identiques à celles mises en œuvre localement lors de catastrophes naturelles, elles ont cette fois-ci été appliquées simultanément à tous les régiments puisque la propagation du virus est planétaire ».

"La contribution du SMA s’inscrit dans cette logique
de fine connaissance des enjeux et des situations particulières"

2020 03 COVID ReunionSelon la ministre des Outre-mer, « l'important c'est de laisser une liberté d’action et d'adaptation aux préfets sur les territoires » ; de fait, la contribution du SMA s’inscrit dans cette logique de fine connaissance des enjeux et des situations particulières. «Les liens anciens tissés, années après années, avec les autorités civiles et les populations de chaque territoire renforcent l’efficacité de notre engagement à leur service. Les régiments répondent donc à diverses demandes de concours exprimées par les préfets aux commandants supérieurs de zone». La préfecture centralise les besoins, coordonne les nombreux intervenants et rationalise l’emploi des ressources, forcément rares au regard de l’ampleur de la crise. Le commandement militaire répond aux demandes de concours avec l’éventail capacitaire dont il dispose et auquel les régiments du SMA contribuent.

"La formation de nos volontaires stagiaires permet de relayer
auprès de leurs familles et de leurs proches les bonnes pratiques"

Ainsi, à l’instar des régiments basés en métropole au cœur de l’opération Résilience, les unités Outre-mer du SMA sont en mesure d'apporter un soutien aux services publics et une aide à la population en cohérence avec leurs moyens respectifs. « Il peut s’agir d’appui logistique en termes de transport ou de stockage sur des emprises sécurisées, de relais d’information, y compris vers les zones isolées ou reculées, etc. Par exemple, la formation de nos volontaires stagiaires, avec qui nous sommes en contact régulier, permet aujourd’hui de relayer auprès de leurs familles et de leurs proches les bonnes pratiques, telles que les #GestesBarrières et le respect du #confinement ». La résilience des territoires s’en trouve significativement renforcée.

En conclusion, le Général LAVAL souligne notamment que «les mesures de sauvegarde immédiatement prises ont permis de pouvoir disposer du plein potentiel opérationnel et d’en préserver l’intégrité afin que les armées puissent l’engager à l’aune des besoins identifiés par les préfets». Il y voit « un révélateur du travail de fond, très professionnel et en symbiose avec leurs partenaires civils privés et publics, mené par les régiments depuis de nombreuses années. Cette situation nous montre combien les régiments du SMA sont ceux des territoires au service d’une politique d’insertion dédiée. La force de notre dispositif réside dans sa dualité qui lui permet une reconfiguration immédiate en capacités opérationnelles précieuses. Les nombreux commentaires postés sur les réseaux sociaux en attestent tout particulièrement depuis le début de la crise. »


Photos (de haut en bas) : 

  • Le Général Thierry Laval remet une médaille de la Défense nationale à une volontaire stagiaire du RSMA de la Martinique.
    © DR – RSMA de la Martinique – Janvier 2020
  • Le RSMA de la Martinique fournit un soutien logistique dans le cadre de la distribution de masque et de solution hydro alcoolique, en fonction des besoins identifiés par la Préfecture et l’ARS. 
    © RSMA de la Martinique – avril 2020.
  • Intégré aux Forces armées de la Zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI), le RSMA de la Réunion a participé à la mise en place de tente d’accueil pour le CHU de Saint Pierre.
    © DR - FAZSOI – mars 2020.

 


Liens :