Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#EVSMA : Pour Florian et Pauline, le RSMA de La Réunion a changé leur vie.

a la reunion pauline et florian ont trouve le parfait equilibre entre sport de plein air nourriture chamarree et douceur de vivre photo dr 1560081229

Un poste en tant que Formateur Logistique au Régiment du SMA de La Réunion ? L’occasion s’est présentée et ils ont sauté dessus. Depuis novembre 2015, Florian et Pauline Durque habitent la Réunion. Un choix de vie que ne regrettent pas les Creusotins.

... Il a suffi d’un laps d’inactivité à la fin du DUT logistique de Florian pour qu’ils sautent un pas qu’ils n’auraient jamais imaginé sauter : « Je suis allé toquer à la porte du Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées, NDLR), se remémore le Creusotin de 27 ans. On m’a proposé un poste spécial, formateur logistique pour des jeunes en service militaire adapté (RSMA, NDLR) dans les Dom-Tom. »

L’idée est alors de s’engager pour un an et demi pour commencer. Cela fait trois ans et demi maintenant qu’ils sont installés à Saint-Pierre...


crédits : Le Journal de Saone et Loire / Francois Henrard / DR

 

index

Notre mission ?
insérer de jeunes ultramarins en difficulté

 

Le Service militaire adapté (SMA) est un dispositif militaire d’insertion socioprofessionnelle au profit majoritairement de jeunes femmes (30% en 2019) et hommes de 16 à 25 ans éloignés de l’emploi et résidants dans les territoires Outre-mer suibvants : Martinique, Guadeloupe (accord avec St Martin), Guyane, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie (accord avec Wallis et Futuna) et Polynésie française

Sa mission prioritaire vise à accueillir 6000 jeunes volontaires par an pour leur faire acquérir des compétences professionnelles, des compétences sociales et en leur offrir un accompagnement socio-éducatif complet, en régime d’internat. Ainsi, le SMA assure la délicate adéquation entre l’accomplissement personnel des jeunes volontaires et les besoins des entreprises d’outre-mer et de l’hexagone.

 NOTRE OBJECTIF :
L'insertion socioprofessionnelle de nos volontaires

Poursuite de formation
qualifiante

Emploi de transition
CDD de un à six mois

Emploi durable
CDI et CDD de plus de 6 mois

Mappesma-ronde

Le SMA constitue désormais, de part son héritage et son engagement au profit des jeunes et de l’emploi, une composante unique et majeure du dispositif d’insertion dans les départements et collectivités d’outre-mer. Il est aussi de part son action dans le suivi médical, psychologique, social et physique des jeunes, un acteur dimensionnant de la santé publique dans les territoires. Dans ce contexte, les sept unités du SMA accueillent, forment et accompagnent les volontaires dans un cadre militaire structurant centré sur l’acquisition d’une autonomie et d’une responsabilité citoyennes concrétisées par un emploi ou une sortie positive.  

Cette formation globale, d’une durée moyenne de 10 mois, repose sur les règles de vie et de discipline militaires, renforcées par un accompagnement socio-éducatif permanent et un suivi individualisé de chaque volontaire. Dans ce domaine, la lutte pour sortir les jeunes de l’illettrisme (44% d’illettrés de niveau 1 et 2 en 2019) est une absolue priorité.

rsmanc formation

En 2019, malgré un contexte difficile, ce sont 5787 volontaires de 18 à 25 ans qui ont fait le choix du SMA, s'inscrivant ainsi dans le doublement de ses effectifs initié en 2010. Cette augmentation de capacité est le résultat de plusieurs modes d’action :

  • élargissement des critères d’éligibilité au SMA : outre les jeunes sans diplôme, le SMA accueille des jeunes diplômés (niveau V) éloignés de l’emploi ;
  • adaptation de la durée de la formation en fonction du niveau scolaire du jeune et de la filière professionnelle vers laquelle il est orienté (6 à 12 mois) ;
  • développement et diversification des filières professionnelles (aujourd’hui plus de 50 métiers), en particulier dans les secteurs des Services et de l’Hôtellerie-tourisme-restauration.

Par ailleurs, afin de maintenir son taux d’insertion (indicateur stratégique) entre 73 et 77%, avec un pic de 82% en 2018, le SMA a engagé depuis 2011 une politique partenariale dynamique avec les entreprises, les organismes de formation pour adultes et tous les acteurs territoriaux, voire nationaux, de l’orientation, de la formation et de l’emploi. Ce réseau SMA est ainsi structuré et formalisé en partenariats à la fois dans les outre-mer mais aussi dans l’hexagone.


 


Le SMA en chiffres …

  • 6 000 jeunes accueillis par an, au sein des 7 unités ultramarines et du détachement de Périgueux
  • plus 3 jeunes sur 4 insérés à l’issue de leur parcours SMA, dont la moitié dans l'emploi durable
  • Un doublement des capacités d'accueil de bénéficiaires volontaires entre 2009 et 2017
  • 1 stagiaire sur 3 n'a aucun dipôme ou titre de niveau 5 et plus à son entrée au SMA
  • Plus de 40% des jeunes sont en situation d’illettrisme avant le début de leur formation au SMA
  • plus de95 % des stagiaires obtiennent le CFG (certificat de Formation générale) à l’issue de leur parcours au SMA
  • Plus de 8 jeunes sur 10 du SMA présentés obtiennent leur permis B en quittant le SMA
  • Près de 60 ans d'expérience, et déjà plus 150 000 jeunes formés.

 


Encadrement

Les cadres servant au SMA sont détachés du ministère de la Défense pour la durée de leur mandat. Leur rémunération provient entièrement du programme 138 Emploi outre-mer (P138/BOP SMA). Ils sont désignés au regard de leurs compétences professionnelles, de leur expérience du commandement et font preuve d'un très fort engagement personnel au service des jeunes.

Budget

Pour l’année 2019, le budget consolidé d'investissement et de fonctionnement du SMA s’élevait à 71 millions d’euros.

Si les ressources financières proviennent essentiellement du P138/BOP SMA, de nombreux acteurs apportent leur contribution de manière significative, notamment au niveau local : collectivités territoriales (Conseil général, conseil régional,…), via les subventions régionales spécifiques, et les entreprises (taxe d’apprentissage,…).

Par ailleurs,  les Fonds de concours européens contribuent à plus de 35% de ce budget hors masse salariale.


 SMA bloc2018