Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 SM rgtsISO

Ils parlent du SMA

Polynésie française : une cheffe et un drapeau

pf passcom201707 00Ce 21 juillet 2017 est à marquer d'une pierre blanche pour le Régiment du Service militaire adapté de Polynésie. Sous la double autorité du Haut Commissaire René Bidal et du général Luc de Revel, commandant le SMA, une cérémonie à forte valeur émotionnelle s'est tenue à Arue. En effet, pour la première fois, le régiment a reçu son propre drapeau et a été placé sous le commandement d'une "vahine", le Lieutenant-colonel Sandrine Attia.

Voir le reportage de TNTV (à 03 mn 54 s)


pf passcom201707 02


 pf passcom201707 01

Suite à son recrutement et après avoir procédé aux formalités administratives d’incorporation, le jeune volontaire du Service militaire adapté va commencer sa formation militaire intiale (FMI).

Celle-ci est une véritable remise à zéro permettant de mettre le stagiaire dans les meilleures conditions pour la suite de son parcours.

12

La FMI vise à :

  • apprécier et accroitre la motivation du stagiaire pendant la période probatoire (goût de l’effort, capacité d’adaptation, moralité) ;
  • donner au volontaire les bases de la vie en communauté (respect, discipline, esprit d’équipe) et les bases du savoir-être nécessaires à sa réussite future (présentation, tenue, ardeur au travail) ;
  • faire découvrir au volontaire le milieu dans lequel il va vivre pendant plusieurs mois et lui inculquer les bases de la vie sociale (éducation citoyenne et cohésion).

L’attention de l’encadrement est attirée sur le fait que c’est au cours de cette période que le risque d’attrition (départ du stagiaire pour raisons personnelles) est le plus élevé. Dès lors, il convient de placer le jeune volontaire dans une dynamique de réussite en dépit des premières difficultés rencontrées (efforts physiques, rupture avec le monde civil et/ou la sphère familiale).

Quatre modules de formation couvrent les 152 heures de la FMI :

module 1: accueil et information (19 heures) ;

module 2 : éducation civique et morale (28 heures dont 10 heures de module AFC) ;

module 3 : éducation physique et sportive (30 heures) ;

module 4 : formation spécifique (75 heures).

L’exécution des modules (module 3 en particulier) est adaptée aux conditions locales de chaque collectivité territoriale.

 

en image : la formation initiale en Martinique

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

J'ai compris