Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

#Polynésie : le général à la rencontre des cadres et volontaires

03 visite pf comsma 01
Le général Thierry de LADOUCETTE, commandant le SMA se rend en Polynésie française du 08 au 18 mars, pour rencontrer les cadres, les volontaires et les partenaires du Régiment.
Ceci lui permet un dialogue direct avec les forces sur le terrain pour partager sa vision et mieux prendre en compte les enjeux de ce territoire. Cette visite s'inscrit dans la continuité calendaire des visites récentes de M. Emmanuel Berthier, Directeur général des OM, qui s'était rendu au Régiment, et de celle d'Annick Girardin, ministre des OM la semaine dernière.
Le régiment, dont la portion principale est situé à ARUE, cumule plusieurs spécificités fortes - 3 emprises dont 2 isolées, colocalisation avec les Forces armées de Polynésie française et prend en compte pleinement la dimension "archipel" de PF et son régime de gouvernance. 
Lire la suite...

  La pédagogie militaire au service des jeunes en difficulté

 

Les atouts des militaires pour l'insertion

 

La pédagogie militaire
apporte un cadre
structurant
aux jeunes en manque
de repères.

Composé de militaires détachés de la Défense, le SMA bénéficie des savoir-faire traditionnels des Armées en matière de management :

  • L’encadrement de groupes : intégration et cohésion
  • Le suivi individuel au sein d’une collectivité
  • L’apprentissage de la vie en collectivité
  • La transition entre la cellule familiale et la prise d’indépendance
  • La formation voire l’éducation de jeunes peu diplômés
  • Le sens des valeurs et du bien commun

 

Une mission à but exclusivement solidaire

  • Le SMA vise uniquement l’accomplissement individuel du jeune, qui passe par une bonne insertion socioprofessionnelle.
  • Le SMA s’impose volontairement des contraintes fortes de recrutement en privilégiant les jeunes sans aucun diplôme et les candidats en situation d’illettrisme.
  • Cette mission sociale est conjointement financée par le ministère des Outre-mer, le ministère de la Défense, l'Union européenne et les collectivités territoriales.

 

Un dispositif intégré au monde de la formation et de l’entreprise

  • Des cadres civils : enseignants de l’Education nationale et formateurs techniciens experts.
  • Des encadrants militaires investis dans les problématiques de la formation et de l’emploi.
  • Une veille économique et sociale permanente, au service du besoin des entreprises et du développement économique local.