Dispositif militaire d‘insertion socioprofessionnelle pour les jeunes des Outre-mer éloignés de l‘emploi

 Mappesma V3 blanche mini

Ils parlent du SMA

Le Monde : le premier ministre salue l'action du SMA en Martinique

lemonde 2017novLors de sa journée de visite en Martinique, le premier ministre a salué l’action de jeunes engagés volontaires partis secourir les habitants de Saint-Martin après le passage d’Irma.

Par Cédric Pietralunga, Martinique, envoyé spécial

Le RSMA s’inscrit dans les efforts menés par les départements d’outre-mer pour tenter de retenir leurs jeunes actifs. « Les Antilles françaises sont confrontées à un choc démographique majeur, avec un vieillissement accéléré de leur population », s’inquiète-t-on à Matignon. Chaque année, la Martinique perd 2 000 à 3 000 habitants, sur une population estimée à environ 380 000 personnes. Faute d’emploi, un nombre croissant de jeunes actifs sont obligés de partir en métropole ou de s’exiler à l’étranger.

« Il faut inciter ces jeunes à rester sur place et donc leur fournir des formations qui leur permettent de trouver du travail », explique l’entourage de M. Philippe.

lire l'article du Monde


 

  La pédagogie militaire au service des jeunes en difficulté

 

Les atouts des militaires pour l'insertion

 

La pédagogie militaire
apporte un cadre
structurant
aux jeunes en manque
de repères.

Composé de militaires détachés de la Défense, le SMA bénéficie des savoir-faire traditionnels des Armées en matière de management :

  • L’encadrement de groupes : intégration et cohésion
  • Le suivi individuel au sein d’une collectivité
  • L’apprentissage de la vie en collectivité
  • La transition entre la cellule familiale et la prise d’indépendance
  • La formation voire l’éducation de jeunes peu diplômés
  • Le sens des valeurs et du bien commun

 

Une mission à but exclusivement solidaire

  • Le SMA vise uniquement l’accomplissement individuel du jeune, qui passe par une bonne insertion socioprofessionnelle.
  • Le SMA s’impose volontairement des contraintes fortes de recrutement en privilégiant les jeunes sans aucun diplôme et les candidats en situation d’illettrisme.
  • Cette mission sociale est conjointement financée par le ministère des Outre-mer, le ministère de la Défense, l'Union européenne et les collectivités territoriales.

 

Un dispositif intégré au monde de la formation et de l’entreprise

  • Des cadres civils : enseignants de l’Education nationale et formateurs techniciens experts.
  • Des encadrants militaires investis dans les problématiques de la formation et de l’emploi.
  • Une veille économique et sociale permanente, au service du besoin des entreprises et du développement économique local.